Le Monstre des Hawkline, Richard Brautigan

Après une étrange mission avortée à Hawaï, les tueurs professionnels et amis Greer et Cameron sont engagés pour se débarrasser d'un monstre aux multiples facettes. 


Greer et Cameron vivent au jour le jour et parcourt le pays de part en part en fonction des contrats. Ce sont des tueurs professionnels, ils ont appris à ne pas juger ceux qui les emploient et à ne pas éprouver de l'empathie pour leur futures victimes, sauf qu'à Hawaï les deux comparses se révèlent incapables de tuer un homme en train de donner une leçon d'équitation à son petit garçon.
"Greer et Cameron étaient visiblement des hommes capables  de se sortir de n'importe quelle situation avec le maximum d'effet pour le minimum d'effort. Ils n'avaient l'air ni dur ni méchant. Ils ressemblaient plutôt à un produit de la distillation de ces deux qualités".

De retour sur le continent, ils font de cette expérience un échec qu'il ne faut pas renouveler. Alors que Cameron calme ses nerfs en comptant tout ce qui se trouve sous ses yeux, Greer fait la connaissance d'une superbe indienne, Magic Child, qui décide de les engager chez elle dans l'Oregon, dans la désolation des Dead Hills. Là-bas, Magic Child les présente à sa vraie jumelle Miss Hawkline et toutes deux leur expliquent leur nouveau contrat.
"Elles restèrent ainsi enlacées : en train de rire. Deux femmes splendides et irréelles.
- Je les ai trouvées dit Magic Child. Ils sont parfaits. Et la neige s'entassait autour de la maison par cette chaude journée de juillet". 

Les jumelles sont persuadées que leur père, savant chimiste, a disparu à cause d'un monstre qui rôde dans les souterrains de leur propriété. D'ailleurs, il gèle aux alentours et dans quelques pièces de la maison. Après de nombreuses expériences sur des produits chimiques, le savant a créé, semble-t-il, une entité autonome qui exerce à la fois une influence psychique et physique sur les occupants des lieux. Alors, Greer et Cameron doivent s'en débarasser...
""A mon avis, il est inutile d'aller chercher ce foutu monstre dans les cavernes de glace. Il suffit d'aller à la cave voir ces foutus Produits Chimiques dont s'occupait leur cinglé de père".

Au premier abord, le roman qui aurait pu s'apparenter à un western, prend des allures de roman fantastique saupoudré d'un humour déroutant. Par moment, on se croirait dans un film de John Carpenter ou dans une série B. Pourtant, le mélange des genres, et la volonté de considérer au second degré les événements qui surviennent font de ce récit un texte savoureux porté par deux personnages flegmatiques et attachants. Le lecteur est porté par cette étrange histoire de monstre caché, de disparition inquiétante, et de jumelles singulièrement perchées au point que les tueurs à gages deviennent les seuls à rester lucides !
Finalement  l'affaire d'Hawaï n'était qu'un avant goût ; Le Monstre des Hawkline est un feu d'artifice d'invention littéraire.

Ed. Bourgois, collection poche, traduit de l'anglais (USA) par Miche Doury et Lorraine de La Valdène, juin 2018, 208 pages, 7€
Titre original : The Hawkline Monster

Posts les plus consultés de ce blog

Les Insoumis (tome 2): le chemin de la vérité, Alexandra Bracken

Idaho, Emily Ruskovich

La Toile du paradis, Harada Maha