FRAGMENTS DE BD (21) La Forêt millénaire, Jirô Taniguchi

La Forêt millénaire est composée du récit, des racines du projet (très instructif),  ainsi que quelques pages du carnet de l'auteur. Commande de l'éditeur français, Jirô Taniguchi rend hommage au monde de l'enfance, moment de tous les possibles.


Il a suffit d'un séisme d'une magnitude 6 pour qu'une nouvelle forêt surgit des profondeurs de la Terre. Evénement magique et inexplicable qui fit oublier les glissements de terrain, les destructions de village et les secours isolés.

C'est à cet endroit que vivent les grands-parents de Wataru qui le prennent en charge après le divorce de ses parents et l'hospitalisation de sa mère. Wataru est un enfant discret, secret même, attiré par la nature. Car la forêt l'hypnotise et il pense même qu'elle lui parle.
Quand on est un enfant de dix ans, rien n'est impossible.
" Cette forêt profonde d'un vert sombre.Qu'était-ce donc ? Il était bouleversé. Sans savoir d'où cela venait ... il avait l'impression d'entendre comme un murmure".
Wataru est un être déraciné qui a du mal à se faire des amis tant sa solitude et ses questions sont immenses. La forêt l'appelle, et les animaux fantastiques qui la peuplent, comme des licornes chevelues, semblent le surveiller et le protéger de loin.
Lorsqu'il décide de monter au sommet du "grand arbre", rien ne l'arrête, il se sent pousser des ailes et le danger s'estompe.

Accomplir cet exploit lui vaut l'acceptation des autres enfants du village. Wataru se sent mieux et se rend compte qu'il entend aussi les voix des oiseaux, des insectes, de son chien Tetsu. Et s'il pouvait entendre les voix des créatures fantastiques qui peuplent la forêt millénaire ?


Ouvrage posthume du grand dessinateur de bande dessinée japonais, La Forêt millénaire reprend des thèmes chers à l'auteur : l'enfance, la nature et le fantastique. Les illustrations en aquarelle transcendent le récit et donnent une dimension magique et poétique à l'ensemble qui fait rêver le lecteur et ouvre les vannes de son imagination.

Ed. Rue de Sèvres, septembre 2017, traduit du japonais par Corinne Quentin,  72 pages, 18€

Posts les plus consultés de ce blog

Les Insoumis (tome 2): le chemin de la vérité, Alexandra Bracken

Idaho, Emily Ruskovich

La Toile du paradis, Harada Maha