Midwinter, Fiona Melrose

Depuis la mort tragique de sa mère, Vale a grandi auprès d'un père taiseux et meurtri, Landyn Midwinter. Ces deux-là ne savent pas comment se parler et avec le temps, le fils nourrit de la haine envers son père. Les deux hommes vont se livrer un combat maladroit pourtant rempli d'amour.

Parce qu'ils étaient ruinés et voulaient préserver leur ferme du Suffolk pour pouvoir la léguer plus tard à leur garçon, Cecelia et Landyn Midwinter sont partis en Zambie, à Kabwe , où on demandait des agriculteurs. Là bas, le couple s'est reconstruit, mais Landyn a eu du mal à s'imposer comme patron auprès des fermiers locaux, et en représailles, Cecelia y a laissé la vie.

Ce sont donc deux personnages meurtris qui reviennent dans leur ferme du Suffolk. Alors que Landyn fuit sa douleur en s'occupant de bêtes sauvages  blessées ou en se noyant dans le travail, Vale qui a maintenant vingt ans, se fait employer comme manuel pour être le moins possible près de son père, ou passe son temps avec son meilleur ami Tom.
"Pendant longtemps j'avais gardé Kabwe d'un côté et Vale et moi de l'autre. Pas besoin qu'un truc là-bas revienne nous déstabiliser".

Vale et Landyn n'ont jamais réussi à parler ensemble des événements de Kabwe. Cessie est un spectre qui vient les hanter. Tout rappelle sa présence. Chez le jeune homme, son manque est constant et il reproche à son père la responsabilité de la mort de sa mère. Landyn, lui, croit que sa femme les surveille et les protège en s'étant réincarnée en la jeune renarde qui vient régulièrement chasser autour de la propriété.
"Si par chance la nuit, j'aperçois Cessie en rêve, je sais, aussi sûr que le jour se lève, que je verrai ma renarde avant la fin de la journée suivante. Je la reconnais au premier regard comme si elle faisait partie de moi. Je sais aussi, sans jamais avoir à demander, que c'est ma renarde qui a fait en sorte que le sang continue de couler dans les veines de mon garçon".

Or Vale sent qu'il ne peut pas avancer ou faire des projets tant qu'il n'aura pas régler ses problèmes. 
"Quand il s'agit de sa mère, c'est jamais fini".
La tension est immense , Landyn la sent omniprésente ; son fils lui échappe mais il ne trouve pas les mots pour exprimer son sentiment de culpabilité. A-t-il vraiment été un bon père ? 
"C'était toute cette obscurité qui nous avait ramenés à ça. On peut l'oublier pendant un certain temps, puis elle s'approche de vous et vous fait rouler à nouveau sous ses algues et ses rochers".
En partant du principe que  "Un homme ne peut pas toujours être préservé de la vie. Parfois, elle vient nous chercher", Fiona Melrose livre un roman intense en émotions, un duel larvé entre n père et son fils unis par une douleur commune qu'il n'arrive pas à extérioriser. Certaines scènes sont fortes et viennent éclairer symboliquement le mal être de chacun des personnages.
Midwinter est un roman choral, construit par une alternance de voix. Chacun leur tour Vale et Landyn se livrent, telle une confession intime chacun de leur côté pour enfin expier ce qu'ils ressentent et ce qu'ils se reprochent. C'est  par Thomas, un peu le fils et frère adoptif des deux hommes, cloué à l’hôpital suite à un accident de bateau, que viendra le salut et peut être l'espoir d'un dialogue.

Le nouveau départ, la nouvelle aventure à Kabwe est devenue une épreuve, la croix à porter tout au long de leur vie. Mais parce qu'il faut vivre malgré tout, ces deux êtres maladroits et malheureux vont devoir s'affronter pour enfin être en paix et renaître, juste pour se dire qu'ils sont deux, unis et libérés de leurs erreurs respectives.

Ed. Quai Voltaire / La Table Ronde, traduit de l'anglais par Edith Soonckindt, 304 pages, 23€
Titre original  éponyme

Posts les plus consultés de ce blog

Simple, Julie Estève

Tenir jusqu'à l'aube, Carole Fives

La Neuvième heure, Alice McDermott