RUE DES ALBUMS (135) Rosalie et le langage des plantes, Fanny Ducassé

Dans son album rose bonbon aux nuances de vert, Fanny Ducassé raconte l'étrange aventure de Rosalie qui quitte son appartement situé sous les toits de la ville pour rejoindre la forêt et communier avec les plantes.

Rosalie adore les plantes mais n'a pas la main verte, et ses tentatives de communiquer avec le monde restent vaines. Alors, elle se contente de s'occuper de son chat narcissique et de son mulot féroce, compagnons de solitude dans son nid douillet situé sous les toits de la ville. 
Parce que son grille pain a rendu l'âme et que faire sauter les tartines est un de ses dons, la jeune femme décide de sortir au vide grenier de sa rue afin d'en trouver un autre, occasion pour elle de se perdre dans la contemplation d'objets divers et variés. Justement, Rosalie est attirée par un livre qui dépasse d'une poubelle, et il s'avère qu'il n'est pas commun.
" Autour, nulle couverture ; au dedans, ni début ni fin, seulement des caractères incompréhensibles et des fleurs séchées au creux des pages.
Rosalie devine qu'elles se livrent un dialogue clandestin.
Dès lors, elle n'a plus qu'un seul souhait : décrypter ce langage et percer enfin le secret des plantes et des fleurs". 
Nuit blanche. Notre héroïne tente de comprendre ce livre mystérieux. Pour en avoir le cœur net, elle décide de descendre dans la rue. Là, un lion étrange l'attend pour la transporter jusqu'à l'orée du bois...

Fanny Ducassé a laissé vagabonder son imagination pour nous offrir une histoire onirique et poétique ou réalité et rêve se confondent. Au fil des pages, le cœur de Rosalie se remplit : elle va enfin percer le secret des plantes et pouvoir s'en occuper comme elle en a toujours rêvé. Ainsi, elle fait corps avec la nature et cette dernière le lui rend bien faisant de la végétation sa seconde peau.
Les illustrations épousent à merveille le texte et attirent le lecteur vers le détail. La superposition des motifs géométriques donnent de la profondeur aux dessins et met en évidence le goût du détail de l'auteure. Enfin, les couleurs pastels renforcent la douceur du texte et apporte une touche féérique.

A partir de 5 ans.

Ed. Thierry Magnier, mars 2018, 40 pages, 16€

Posts les plus consultés de ce blog

A part ça (26) Comment dessiner un roman, Martin Solares

La Vraie vie, Adeline Dieudonné

La Femme à part, Vivian Gornick