BABAYAGA, Toby Barlow

Ed. 10/18, juin 2017, traduit de l'anglais (USA) par Emmanuelle et Philippe Aronson, 576 pages, 8.80 euros.


Il y a du rififi chez les sorcières et elles décident de régler leurs comptes en plein Paris ! A cela vous  ajoutez une histoire d'espionnage, une idylle, et la transformation à la Kafka d'un inspecteur, et vous obtenez un roman un brin loufoque !



Elga et Zoya sillonnent l'Europe depuis des décennies, semant sur les routes les cadavres, la tristesse, et des sorts. Car les deux comparses sont des sorcières, et ont survécu aux guerres en ensorcelant les hommes et en leur soutirant tout ce qu'elles pouvaient.
"La bouche de la femme hurlait des mots incompréhensibles qui ne ressemblaient à aucune langue ; on aurait dit tout simplement une succession d'aboiements, de sifflements et de cris perçants ou gutturaux".
Maintenant que le monde est en paix, Zoya et Elga sont à Paris. Nous sommes en 1959, et la vieille Elga ne supporte plus l'effronterie de Zoya qui prend de moins en moins de précaution avec ses amants. D'ailleurs, à cause d'elle, la police enquête, ce qui les met en danger. Quoi de plus étrange que de retrouver un homme empalé sur une grille sans comprendre comment il a pu être posé là ? L'inspecteur Vidot est en charge de trouver la vérité. Simplement, son enquête est vite avortée lorsqu'il croise les deux sorcières. Pris dans le feu de leur dispute, il se retrouve transformé en puce.
"L'inspecteur Vidot ne pouvait pas s'arrêter de sauter. Ses yeux étaient exorbités, il était minuscule et euphorique. C'était un sentiment extraordinaire, une telle excitation, un tel sentiment de pouvoir : en un instant il avait traversé la pièce, puis en un clin d’œil il était revenu à son point de départ".

Forcément être une puce change la donne, mais Vidot accepte facilement sa nouvelle enveloppe ; désormais sautant de tête en tête, il poursuit ses investigations.

A Paris, Zoya a jeté son dévolu sur Will, un publicitaire américain sur le déclin en façade, mais véritable agent secret. Avec lui, elle sent que sa carrière de sorcière peut prendre fin. Elle est amoureuse, et si elle arrive à se débarrasser de la colère d'Elga, peut-être pourra-t-elle envisager un avenir commun avec cet homme. Sauf que la vieille Babaya est motivée pour détruire ; elle a même enrôlé une pauvre jeune fille comme apprentie. Elle n'abandonnera pas tant que Zoya sera sur son chemin !

Toby Barlow offre un roman foisonnant qui sous couvert de partir dans tous les sens, offre en fait une narration bien structurée. Il y a de l'effronterie à transposer les sorcières Babayagas dans le Paris de 1959. Le lecteur redécouvre une époque, encore marquée par la guerre, mais avide de renouveau. En plus, cela se fait à travers le personnage de Vidot transformé en puce, mais dont la conscience est restée parfaitement intacte !
Babayaga est un vrai roman d'aventures, sans temps mort, avec une dose d'humour, de sensualité et de fantastique.

Pour en savoir plus, la fiche du livre sur le site 10/18 : https://www.10-18.fr/livres/litterature-etrangere/babayaga-9782264068705/