A part ça (23) Notes du désert, Jason Oddy

Ed. Grasset, mai 2017, traduit de l'anglais (GB) par Pierre Ducrozet, 256 pages, 20.90 euros.

La littérature inspire. Elle est une passerelle, un fil d'Ariane...



Quand la fiction rejoint la réalité, cela donne Notes du désert, carnet de l'immersion d'un journaliste dans une étrange ville du désert américain devenue décor d'un centre d'entraînement antiterroriste, et dans laquelle les habitants deviennent des figurants.


Pas grand chose à voir à Playas, petite bourgade située dans le désert du Nouveau-Mexique, située sur la route qui mène vers un site autrement plus célèbre, Roswell.
Pas grand chose donc, mais depuis quelques temps, elle est devenue une mine d'or pour une entreprise qui y a vu un centre d'entraînement idéal contre l'antiterrorisme et autres luttes armées. 
"Grâce au financement fédéral du Département de la Sécurité Intérieure, le New Mexico Tech est à présent en mesure de lancer tout un ensemble d'activités de recherche et de programmes d'entraînement qui vont soutenir directement les efforts de la sécurité intérieure, non seulement au niveau local et national, mais aussi mondial".
C'est donc pour cette raison que Jason Oddy y a séjourné plusieurs fois. 
Au début, tout était simple ; il pouvait entrer et sortir à Playas quand il voulait. Il a même rencontré des habitants avec qui il a sympathisé. Puis, au fil du temps, tout s'est compliqué. Il a fallu obtenir des autorisations, et le calme autrefois envahissant du centre ville est devenu un haut-lieu de simulation d'attaques en tout genre.
"Était-ce pour cela que ce lieu semblait inspirer une telle soif de fiction ?"
Bizarrement, les riverains ne se sont pas révoltés. Cette "attration" ramène de l'argent et attirent les médias. Playas n'est plus un endroit désertique dans un état désertique, mais est devenu un modèle pour la société : elle rend possible tous les fantasmes véhiculés par la peur et les ennemis. En se croyant parés à toute éventualité, on se sent en sécurité.

Or, Jason Oddy va plus loin, au-delà du cas Playas. Le Nouveau Mexique a une longue histoire avec les médias et les faits étranges. Roswell, puis le champ d'essai de tirs balistiques, cette région est un peu la zone armée des Etats-Unis, celle où on expérimente des armes ou des actions classées secret défense. Tous ces faits permettent de mettre en perspective ce qui se passe maintenant dans ce que certains qualifient du "Truman Show du terrorisme".
Cependant, à force d'imposer des règles à une population libre, les habitants qui voyaient d'abord cela d'un bon œil, commencent forcément à se poser des questions.

Agrémentées des photographies de l'auteur prises sur les lieux (intérieurs et extérieurs), Notes du désert se lit aussi facilement qu'un roman. On pourrait se croire plongé en pleine fiction, sauf qu'on est après le 11 septembre 2001 dans un pays qui a réussi à exploiter les traumatismes nationaux pour en faire du business, comme pl'explique le patron à l'origine du programme :
"La manière dont nous transformons Playas est un reflet de ce qui arrive aux Etats-Unis. On pourrait dire que la façon dont on s'est relevés fait de nous des miroirs du 11 septembre. Ce qui se passe ici renvoie à quelque chose de bien plus grand que ce que vous pouvez voir".
 Jason Oddy  ne prend pas parti, se contente d'interviewer et de raconter ce qu'il vit au sein même de ce programme et aux alentours. La théorie du complot n'est jamais bien loin, la certitude de faire le bien en se préparant au pire non plus. A force de se dire "L'école des bombes ? Ce n'est pas la leur. C'est la nôtre ! Pour les gens bien", on acquiert la certitude qu'on fait partie d'un plan plus large qui fera de nous des citoyens modèles. La méthode a du succès mais jusqu'à quand ?