Divertissement, Thomas Coppey

Ed. Actes Sud, mars 2017, 304 pages, 21 euros.


Critique cinglante de "la télé qu'on déteste mais qu'on regarde quand même", Divertissement brosse le portrait du présentateur d'un show en déclin, et celui de l'invitée, ancienne star sur le retour, qui compte bien faire un come back de la dernière chance...

2022, Los Angeles. Mike Chevreuil, présentateur du célèbre Mike Chevreuil Show savait très bien qu'un jour son émission serait sur la sellette, telle est la dure loi de la télévision. Les téléspectateurs sont des requins qui ont besoin de leur dose quotidienne de trash pour continuer à vous regarder. Or, à soixante-et-onze ans, Mike est un homme fatigué qui n'a plus envie de renouveler ses blagues vaseuses pour garder sa place. 
"Il est un survivant, il sait qu'il a eu un moment pour prendre sa retraite dans la grâce et que ce moment est passé il y a six ans, quand il a choisi de survivre à Albert en maintenant le Show. (...) Cela aurait eu de la gravité et de la classe de se retirer à la disparition du rival. Cela aurait été décrit comme un geste élégant. (...) Il ne sait plus très bien si continuer à faire son numéro compte encore parmi ses motivations".
En fin limier de l'entertainment, il a vite compris que seul un scoop pourrait relancer son émission. Justement, cela fait bientôt dix ans qu'on ne sait plus trop ce qu'est devenue Eden, star de la chanson et des tabloïds, propulsée à la fin des années 1990 par la chaîne Disney.
Elle garantissait du drame, des pleurs, des secrets et de l'intrigue à l'échelle d'une vie toute entière publique, et de la joie aussi, parce qu'elle ne manquait jamais de provoquer le rire d'un auditoire bien disposé. (...) Mais à la fin de l'année 2005, Eden importa la déglingue dans l'univers de la pop. Elle rendit public ce qu'on avait toujours gardé hors de vue".

Eden, c'est un curieux mélange de Miley Cyrus et de Britney Spears dont la vie publique a explosée à la fin des années 2010. Depuis, elle vit de ses rentes dans une grande villa où seuls son père, son assistante personnelle et son agent peuvent entrer et sortir comme bon leur semble. Elle remplit ses journées en posant pour un peintre obscur qui veut la transformer en Joconde moderne, en allant voir son psychiatre avec qui finalement elle ne converse pas vraiment, et avec son masseur qui lui donne des nouvelles de la sphère people.
Eden a un drôle de rapport avec la célébrité : autant elle est consciente que cette dernière lui a apporté la tranquillité financière, autant elle la juge responsable de son comportement border line. A cause d'elle, son fils lui fait un procès, sa fille est morte dans un accident de voiture, et elle ne voit plus sa propre mère. Parce que vivre dans l'ombre pour une star, c'est mourir un peu, Eden s'est embourgeoisée, a grossi, et tombe dans l'oubli, mais n'est-ce pas le prix à payer pour avoir une vie normale ?
"Plus aucun photographe n'a l'idée d'attendre qu'Eden sorte récupérer dans sa voiture un téléphone oublié, un sac de courses. Il n'y a plus personne pour se livrer à un examen détaillé des poubelles ménagères de la maison, ou pour attendre qu'Eden baille, qu'elle adresse aux photographes un bras d'honneur très net".

Mike Chevreuil a décidé qu'Eden sera sur son plateau et se livrera comme jamais. Qu'elle accepte la proposition est un détail. Et il a raison, puisque son entourage réussit à la convaincre de participer. Cependant, il ne lui reste qu'un mois pour remodeler une image présentable et s'entraîner à répondre à toutes les questions, surtout celles qui fâchent, surtout celles qui font souffrir. Mais, pense-t-on à tout quand on veut justement offrir une émission parfaite sur tous les plans ?

Avec Divertissement, Thomas Coppey explore les coulisses de la télé en général et de la machine à fabriquer du trash en particulier. Les personnages sont analogues à des produits de consommation qu'il faut essorer jusqu'à ce que la moindre goutte disparaisse pourvu que le spectateur y prenne du plaisir. Argent, hypocrisie, paraître sont rois au détriment des vraies valeurs si bien qu'à force on ne sait plus très bien qui manipule qui.
L'alternance des chapitres donne une vue d'ensemble du show, et force est de constater que finalement tout le monde est complice. La célébrité s'apparente à une drogue dure dont il est difficile de pouvoir se libérer.
Afin de rendre son récit plus vraisemblable, l'auteur n'a pas hésité à emprunter des situations "tragiques" des stars. Eden, comme Britney Spears, se retrouve chez le coiffeur pour se raser la tête, devant une armée de paparazzis qui l'attend dehors. Elle doit la perte de la garde de ses enfants suite à des photos où elle est qualifiée de mauvaise mère ou de mère indigne...
Eden a été prise dans l'engrenage infernal du "plus c'est gros, plus ça passe", sorte de suicide virtuel d'une femme au bord du gouffre qui ne sait plus vraiment qui elle est. Mike Chevreuil est la victime toute désignée d'un système que lui-même a contribué à faire fonctionner. Ils sont les symboles d'une dérive qu'ils croient tous les deux pouvoir encore contrôler  alors qu'ils ne sont que les marionnettes d'un système qui les dépassent.
"Mike est une démonstration vivante de ce que le bon sens peut faire d'un enfant de la classe moyenne ni particulièrement doué pour l'école, ni beau, ni vraiment sympathique.
Il sait l'histoire, il ne sait pas la fin".