Alex Woods face à l'univers, Gavin Extence

Ed. 10/18, janvier 2017, traduit de l'anglais (GB) par Nicolas Thiberville, 432 pages, 8.40 euros.
Titre original :


Alex Woods est un original ; il n'a rien demandé mais c'est ainsi depuis qu'un fragment de météorite lui est tombé sur la tête...

Fils unique d'une cartomancienne et d'un père inconnu qui n'a servi que de géniteur au bon moment, Alex Woods est un adolescent assez solitaire et très futé. Pourtant, tout le monde le connaît ou plutôt sait qui il est depuis qu'il a fait la une des tabloïds. Atteint à la tête par un fragment de météorite, il est sorti indemne du coma mais avec une amnésie complète de l'accident. 
"C'est un peu difficile à expliquer, mais ce qui m'a vraiment frappé lors de cet instant suspendu, c'est que je me suis mis à penser à tout ce qui aurait pu exister s'il n'y avait pas eu cette météorite, comme l'esquisse d'un univers parallèle.
 Sans elle, j'aurais été une personne complètement différente.. Mon cerveau aurait été différent - avec des connexions différentes, un fonctionnement différent. Et je serais pas en train de vous raconter cette histoire, car il n'y aurait pas d'histoire à vous raconter".
Depuis, il se passionne pour l'astrophysique en général et les romans de Kurt Vonnegut en particulier.

Cette passion soudaine pour ce romancier américain, il la doit à Mr Peterson, un vétéran assez acariâtre, qu'il a rencontré par hasard alors qu'il s'était caché dans son jardin pour fuir la bande de harceleurs du collège qui adore s'en prendre à lui. 
"Franchement, Woods, t'es vraiment un gogol ! a braillé Decker. (...)
C'est à cet instant que j'ai décidé que je ne voulais plus être un pacifiste. S'il existait des guerres justes, celle-ci en faisait partie".
Mr Peterson est un fan absolu de Vonnegut et un fumeur invétéré de marijuana qu'il cultive lui-même amoureusement dans son grenier. Vétéran de la guerre du Vietnam et veuf, il passe son temps à envoyer des lettres aux grandes organisations internationales en faveur de la paix. Pour s'excuser d'avoir brisé brisé les vitres de sa serre, Alex, contraint par sa mère, doit rendre service pendant quelques temps à Mr Peterson.
Petit à petit, une véritable amitié les lie. Les deux personnages se complètent et se comprennent, au point que, lorsque le vieil homme apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable et invalidante, ils signent un pacte tacite entre eux, qui les emmènera jusqu'en Suisse...

Alex Woods face à l'univers est un roman pétillant sur une amitié à la vie à la mort entre deux personnes de génération différente. Un rien déjantés, les personnages sont finalement bien équilibrés lorsqu'on voit  les personnages secondaires qui gravitent autour d'eux. Alex Woods, de par son accident rare, est un personnage extraordinaire dès le départ. A défaut d'avoir perdu la tête, il est devenu un gamin mûr avant l'heure qui se pose beaucoup de questions sur la place que nous avons sur Terre et la trace que nous devons y laisser.
Il suffit d'un événement pour que votre destin soit scellé.
"Je dis néanmoins admettre que parfois, avec le recul, l'on se rend compte que certains événements semblent façonner le cours de notre existence de façon remarquable, la bouleversant même à tout jamais".
A sa façon, Gavin Extence signe un roman initiatique fort, décalé et passionnant.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat