RUE DES ALBUMS (123) Les Sept petits grognons, Sylvie de Mathuisieulx et Estelle Meens

Ed. Mijade, novembre 2016, 32 pages, 12 euros.


Tous les matins, c'est la même chose : maman se lève avec un grand sourire puis réveille ses sept garnements. Une fois debouts, les cris et les chamailleries commencent : on se crêpe le chignon, on pique le doudou du petit frère, on pleure, on saute sur le lit, mais rien n'entame le calme de maman qui, pour les calmer, entonne toujours le même refrain :
"Petits trésors chéris, enfilez vos habits, petits trésors dorés, c'est l'heure du petit-déjeuner".

Ils ont beau être sept, personne n'est mis de côté, chacun a ses corn flakes préférés ou un petit mot gentil. Mais, comme tous les gosses du monde, ils sont ingrats et ne voient pas que leur mère se démène pour leur bien être personnel.

Donc, pour les sept grognons "tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles" jusqu'au jour où maman, au réveil, n'a plus le sourire. Se lever a été pour elle un calvaire, se réveiller encore plus, et quand elle rentre dans la chambre de ses petits, elle crie : "C'est l'heure ! Debout, réveillez-vous ! Je suis de mauvais poil, et là c'est moi qui râle !"
C'est le monde à l'envers ! En tout cas, un silence effaré règne dans la chambrée !
D'un seul coup, plus personne pour préparer leurs habits et leur petit-déjeuner. C'est le règne de l'autonomie ! Et pendant ce temps, maman se fait un café et se plonge dans un bon roman.

Maman est-elle folle ? Maman est-elle malade ? La fratrie s'inquiète, alors ils prennent ensemble une grande décision pour que les choses reviennent comme avant ; mais cela va-t-il fonctionner ?

Construit comme un conte, cet album bienveillant démontre qu'une maman est indispensable le matin (mais pas que), mais que, elle aussi, a besoin de souffler. Les illustrations sont à l'image des sept petits grognons : vifs et en mouvement. Elles mettent du pep's à une histoire originale qui peut être comprise dès le plus jeune âge.


A partir de 3 ans.