BILLET D'HUMEUR (13) Lisez jeunesse!

Agécanonix par Uderzo


Il en a fallu du temps pour que ma fille aînée se mette sérieusement à lire. Je m'étais fait un point d'honneur à ne pas la harceler ni à la railler sur le fait qu'elle commençait beaucoup d'ouvrages et n'en terminait aucun. Avec le temps, je me disais que c'était aussi une forme d'opposition : "maman lit, et bien moi non" !
Pourtant, ma patience a été récompensée. Cela fait une année que H. est devenue une dévoreuse de livres. Elle a commencé par lire les sagas à la mode, celles de son âge, les autres Hunger Games, Divergente et Labyrinthe. Puis, elle a bifurqué vers les séries mythologiques comme les Percy Jackson et les Héros de L'Olympe, pour enfin s'intéresser aux romans de John Green.
H. est une lectrice de son temps, avec des goûts de son âge.

H. a déjà arpenté avec moi les allées du Salon de Montreuil. Les livres font partie de son univers familier. Toute petite déjà elle collectionnait les albums de Franklin la Tortue, et choisissait méthodiquement ses emprunts à la bibliothèque.
Désormais, elle emmène un livre partout : elle lit dans le bus, en permanence, et s'est inscrite au club lecture du collège (activité dont elle n'aurait jamais soupçonnée vouloir participer auparavant). Et pourtant elle continue de procrastiner devant son portable ou devant la télé-réalité.
A force de lire, ses exigences livresques ont évolué. C'était prévisible. Maintenant, elle me parle de ce qu'elle lit, de ce qu'elle attend de sa lecture. Forcément, la littérature jeunesse a du mal à se renouveler. A force de lire du fantastique ou du post-apocalyptique, on sature... H. est devenue plus exigeante. Alors, lorsqu'elle m'a demandé un conseil de lecture, j'ai répondu sans hésiter Shutter Island de Dennis Lehane.

Au delà de l'excellente adaptation de Martin Scorsese, Shutter Island réunit tout ce qui est exigible pour être qualifié de très bon roman : une intrigue digne de ce nom, un page turner efficace, et une fin impossible à anticiper. Surtout, ce polar rompt avec toutes les lectures précédentes de ma fille : elle entre dans un univers littéraire qui lui est totalement inconnu.
Alors, qui aurait pu croire que cette lecture pourrait lui valoir quelques remarques décalées ? Sous prétexte que ce roman ne fait pas partie des lectures dites "habituelles" au collège, une assistante d'éducation l'a isolée sur le côté en salle de permanence en lui demandant de rester discrète.

Deux questions se posent : lire peut-il être perçu comme une forme de provocation ? Ou existe-il un chemin balisé de lectures en fonction de l'âge du lecteur ?
Personnellement, je pense qu'il faut être à l'écoute du jeune lecteur et l'accompagner dans son parcours. Ainsi, au bon moment, sa maturité littéraire se fera avec des romans adéquats et bien ciblés en fonction de ses goûts.

LISEZ JEUNESSE ET PRENEZ-Y DU PLAISIR !


Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat