RUE DES ALBUMS (107) Radegonde et la Grand'Goule, Naïma et Anne Mahler

Ed. Le Père Fouettard, collection Grain de Sable, octobre 2015, 32 pages, 13 euros.

Deux versions, deux points de vue.


"L'histoire est souvent racontée par les vainqueurs. Avec des ouvrages recto-verso présentant deux versions d'un même récit, conté par deux protagonistes, la collection Grain de Sable fait dérailler les rouages du prêt-à-penser. Ce grain de sable, à partir d'un petit rien, devient une perle de nacre, comme l'imaginaire d'un enfant qui se sculpte en douceur."

 

Radegonde habite un village moyen-ageux qui vit dans la hantise des tempêtes et des pluies diluviennes.
"La Grand'goule sort alors de sa cachette et s'engouffre dans le labyrinthe des égouts. Elle rôde, immense, et cherche des humains à dévorer. Personne ne l'a jamais vraiment vue. On dit qu'il s'agit d'un dragon noir gigantesque."
En plus du déferlement de la nature, les habitants vivent dans la crainte du monstre. Croyance populaire? Rumeur? Vérité avérée? En tout cas, la Grand'goule qui se cache dans le labyrinthe des égouts, est aussi célèbre que le Minotaure de Crète.
La jeune Radegonde veut en avoir le cœur net. Elle ira à la rencontre et du dragon, et de son destin. Il est temps qu'on en finisse avec le Mal.

Pour le soi-disant monstre, la vérité est bien plus complexe que celle que veut bien croire les hommes.
"Dans le temps, c'était mieux. Jadis, nous autres les dragons, nous étions libres et forts. J'étais jeune alors et je volais encore, jouant avec mes semblables entre la terre, la mer et les airs."
Avec l'arrivée des êtres humains, petit à petit ses conditions de vie se sont dégradées jusqu'à devenir un ennemi public! Depuis, il se cache pour survivre:
"je ne connais plus la caresse du vent, j'ai oublié le parfum des arbres au sommet des montagnes."
La Grand'goule est devenu aussi un objet de convoitise:
"Ils cherchent la gloire, ils veulent ma peau pour en tanner le cuir qui fait soi disant les meilleures armures et les sacs les plus précieux, mes dents en guise de talismans et mon coeur pour le vendre aux alchimistes."
A chaque fois qu'il sort pour se dégourdir les pattes, c'est la même histoire, on l'accuse des pires maux. Maintenant il se cache, jusqu'à ce qu'un jour, une petite fille rousse bien aimable s'avance à sa rencontre...

La collection Grain de Sable est une pépite dans l'univers de l'album jeunesse car elle permet au jeune lecteur de poser lui-même son point de vue, en proposant les deux versions d'une même histoire.
Le récit change en fonction de celui qui la raconte. Dans Radegonde et la Grande'Goule, la situation finale est la même, mais la trame narrative diffère. D'un côté l'ennemi est le dragon, de l'autre l'être humain est l'ennemi potentiel.
Jusqu'au bout, on se demande si les deux personnages peuvent se rapprocher. Le texte est clair, exploitant à merveille le vocabulaire épique et d'époque.

Côté illustrations, tout est pensé, jusqu'à une double couverture inversée. Les dessins sont en adéquation avec le texte et s'adaptent au point de vue du narrateur. Toute illusion religieuse a été effacée pour proposer un  ensemble qui peut se comprendre sans le texte.

Avec cet album, la légende du dragon monstrueux du Poitou en prend un coup! Naïma et Anne Malher appellent à l'objectivité et à la tolérance.
Original et malin, ce livre st un pur plaisir de manipulation; et puis deux histoires au lieu d'une c'est toujours mieux!

A découvrir à partir de 3 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat