L'Ultramonde (1. Les trois pierres du Fâark), Stéphane Tamaillon

Ed. Seuil Jeunesse, mai 2015, 324 pages, 12.9 euros.

Pourquoi le monde obéirait-il aux lois de la chronologie?
D'ailleurs pourquoi notre monde serait-il unique?
Et enfin qu'est-ce que la réalité?

Trois questions qui constituent les bases de ce roman jeunesse dont l'action de départ se situe à Paris, en 1863, pour ensuite emmener le lecteur vers un univers aux règles complètement inconnues appelé l'Ultramonde.

Pourtant, tout avait bien commencé pour les jumeaux Mathilde et Louis. Assister au lancement du premier ballon par Nadar, le célèbre photographe, est un événement en soi. Or, tout ne se passe pas comme prévu. Mathilde comprend qu'un des invités de l'événement a tenté de saboter l'expérience, et que cette personne dégage quelque chose de "pas humain".
Justement, c'est chez Nadar, que son frère et elle se retrouvent obligés de rejoindre un drôle de monde, seule issue possible pour échapper aux Dérailleurs, monstre polymorphes venus d'ailleurs, dont le seul intérêt est de détruire la réalité et faire disparaître les barrières chronologiques.
"Les Dérailleurs se comportent à la manière de bactéries. Comme elles, elles se multiplient et répandent leur peste à travers les mondes.

Cet univers totalement inédit a pour principe de ne pas obéir aux lois du temps: tout se confond et se côtoie: Alexandre le Grand dirige une armée de néandertaliens contre les soldats de Napoléon, on peut croiser des vélociraptors ou des brontosaures dans la forêt, bref c'est un joyeux bazar.
"L'Ultramonde ne s'inquiète d'aucune chronologie (...) Il ne tient compte ni des années ni des siècles. Il n'y a plus de mois, de jours, d'heures ou de minutes. Ici, l'aube et le crépuscule se succèdent sans logique. Les époques se télescopent. Tout se passe en un même lieu et au même moment."

Mathilde et Louis sont d'autant plus déboussolés qu'ils ont perdus Nadar en route, le seul guide susceptible de leur expliquer ce monde étrange dans lequel les Dérailleurs sont emprisonnés, et où une mystérieuse confrérie, les Archivistes, préserve les lois du temps grâce à trois pierres précieuses: les Pierres du Fâark.

Alexandre le Grand, Napoléon et Nadar


Leur aventure va les mener jusqu'au Territoire sans nom, "un paysage désertique", "une terre aride, sèche et craquelée" , en rien  accueillante, mais qui va leur permettre d'aller au bout de leur courage et de leurs peurs.

L'Ultramonde est un roman étrange. Chaque chapitre est une surenchère d'éléments comme si l'univers décrit manquait d'originalité. Alors que l'intrigue de départ met en place des personnages et des entités qui vont jouer un rôle essentiel dans la cohérence de l'ensemble, certains disparaissent au profit de descriptions plus ou moins farfelues d'un monde dont on a peine à saisir son importance cruciale dans la suite des événements.
Dès lors, il n'est pas facile pour un jeune lecteur de se repérer dans la chronologie de l'action ainsi que dans la quête des personnages. Les épisodes secondaires "mangent" la trame de départ, si bien qu'à la fin, on ne sait plus très bien quel est l'objectif du roman.
Certes, Stéphane Tamaillon propose un imaginaire foisonnant, original et varié, y intégrant même des personnages historiques, mais à un tel rythme, les tomes 2 et 3 risquent de s’essouffler tant le tome 1 est parti trop vite.

Affaire à suivre....

A partir de 9 ans.



Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat