RUE DES ALBUMS (95) Papa hérisson rentrera-t-il à la maison? Nicolas Hénin et Pierre Torres.

Ed. Flammarion Jeunesse, mars 2015, 30 pages, 13.5 euros.

Être loin des siens.


En captivité souvent pendant des mois dans des conditions très difficiles, les otages développent des stratégies mentales pour ne pas perdre pied. Récemment, un néerlandais enlevé dans le nord du Mali a expliqué que, chaque jour, invariablement, il refaisait les plans de sa maison mentalement, ou sous forme de maquette avec les matériaux qu'il trouvait.

Nicolas Hénin et Pierre Torres ont été enlevés en Syrie en juin 2013 et libérés en avril 2014. Pendant tout ce temps, ils ont tenu psychologiquement en se racontant des histoires et des anecdotes, moyen pour eux de libérer leur esprit à défaut du corps.
Pierre Torres, naturaliste convaincu,a raconté un jour à son compagnon de captivité toute la détermination parfois des animaux à parcourir des kilomètres pour retrouver leur maître. Ainsi est née l'histoire de ce papa hérisson, embarqué par inadvertance dans un panier à pique-nique, et déterminé à rentrer chez lui pour rejoindre sa femelle et ses trois petits.
"Il trottine aussi vite qu'il peut et se retrouve au bord d'un long ruban gris sur lequel des voitures filent et défilent dans un vacarme d'enfer.
- Il faut que je traverse. Ma maison est de l'autre côté, il faut absolument que je traverse, répète Papa Hérisson."
Ce héros malgré lui va devoir non seulement affronter les obstacles naturels qui se dressent sur sa route, tel les voitures, les égouts ou encore le poison, mais aussi apprendre à se méfier des apparences. Papa Hérisson n'est pas seul. Il va rencontrer plusieurs animaux qui vont l'aider à retrouver son chemin ou tenter de lui faire du mal. En tout cas, les apparences sont trompeuses, et le petit animal l'apprendra à ses dépens.
"Les semaines passent.
Papa Hérisson est désormais tout à fait remis.
Il a raconté au rat son voyage pour retrouver sa famille. Mais il hésite à repartir. La nourriture est bonne ici, et la compagnie du rat est si confortable.
- Allez, tu dois y aller, maintenant, lui dit le rat, un matin. Ta famille t'attend."

Page après page, on suit avec plaisir les aventures de cet hérisson bien déterminé à retrouver les siens. Les deux auteurs ont travaillé sur "le renversement de perspectives" comme l'indiquait l'auteur dans un entretien.  Ainsi, c'est en se donnant un objectif, en s'accrochant à ses désirs fondamentaux, que des femmes et des hommes pris en otage réussissent à tenir en captivité.
Cet album est une vaste métaphore sur la séparation. Beaucoup de thèmes sont mis à l'honneur comme le courage, l'entraide, la détermination. Enfin, il démontre que les apparences sont trompeuses. On peut être beau (comme le chat) et être mauvais, et être laid (comme le rat) et être très bon. Papa hérisson est petit, malingre, et ne se déplace pas vite, mais il va déplacer des montagnes pour rentrer chez lui.

Un très beau projet éditorial à découvrir sans tarder.

A partir de 5 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat