RUE DES ALBUMS (88) Je veux voler, Antonin Louchard

Ed. Seuil Jeunesse, février 2015, 34 pages, 8.9 euros.

Ouhou, je suis là!


En haut de l'arbre, au bout de la branche un oisillon tout noir observe au loin son père en train de voler. Lui aussi aimerait fendre l'air, déployer ses ailes, et partir à l'aventure! Seulement, il est trop chétif, et ses ailes n'arriveraient pas encore à le porter.
Pourtant, le petit oiseau ne lâche pas l'affaire, il désire concrétiser son rêve: voler avec son papa:
"Dis , papa, tu m'apprends à voler?"
Mais, son père a beau s'approcher de lui, il ne répond pas et ne semble pas vouloir lui apprendre quoi que ce soit. Dès lors, dans la tête de l'oisillon, les questions fusent: est-ce parce qu'il est trop petit, pas assez poli, ou parce que son père a trop de travail? A force, le petit s'énerve, et sa colère s'exprime si fort qu'il en perd l'équilibre...

Antonin Louchard met habilement en scène les préoccupations de l'adulte qui font que ce dernier ne peut pas toujours être à l'écoute de son petit. L'oisillon apparaît toujours sur la page de droite observant au loin la silhouette de son père en plein vol. Petit par la taille mais grand par le caractère, pourrait-on dire de ce petit personnage tout noir qui ne se lasse jamais de tenter d'attirer l'attention. Il symbolise la ténacité enfantine.
L'auteur a privilégié les illustrations minimalistes, préférant dessiner une partie pour exprimer un ensemble (une branche = un arbre; une ombre noir au ciel = papa qui vole). Seul l'oisillon est exprimé dans son ensemble; il attire l’œil et s'avère fort sympathique.

Je veux voler est un album très drôle pour les tout petits qui désamorce les questions de l'enfance et transmet la notion de patience.

Belle découverte à partir de 3 ans.