Articles

Affichage des articles du mars, 2015

Mémoires d'un bon à rien, Gary Shteyngart

Image
Ed. L'Olivier, mars 2015, traduit de l'anglais (USA) par Stéphane Roques, 397 pages, 23.5 euros

Attention, ce livre n'est pas un roman, mais une biographie!
Comment Igor, petit russe de Léningrad, est devenu Gary "Gnou" Shteyngart, professeur d'écriture créative , immigré avec ses parents aux Etats-Unis?
L'idée d'écrire sa vie vient d'une photo trouvée dans un livre de la librairie Strand à New-York: l'auteur re-découvre l'église de Tchesmé, en Russie. Cette église va devenir sa madeleine de Proust personnelle. Des souvenirs affluent, des images reviennent, au point que l'écriture de cette biographie devient une évidence qui inquiète quand même les parents de l'écrivain.
Car l'histoire de Gary Shteyngart contient aussi sa part de secrets qu'il vaut mieux garder en famille, et puis, écrire sa vie, c'est aussi étaler la vie privée et familiale en public, au risque de s'attirer les foudres de ses proches!

Chaque chapitr…

L'histoire de Foxy Moll, Carlo Gebler

Image
Ed. Joëlle Losfeld, mars 2015, traduit de l'anglais (Irlande) par Bruno Boudard, 400 pages, 25 euros.

Faire taire le silence...
"L'Irlande était un pays aux innombrables secrets, des secrets si extraordinaires que ceux qu'ils concernaient étaient loin d'en soupçonner l'existence."

Comment survivre dignement quand on est une femme seule, élevant plusieurs enfants, maintes fois déçue par la gente masculine, et dont la mère lui a prodigué comme unique conseil de vie: "la seule chose qui compte, c'est ce qu'on obtient"?
Pour Foxy Moll, petite rousse au caractère égal et agréable, les hommes sont devenus un moyen pour aboutir à une fin, et non plus des compagnons de vie. Pourtant, jeune fille, elle tomba amoureuse, mais le jeune homme s'enrola dans l'armée et l'abandonna, enceinte. Depuis, elle a repris les habitudes que sa mère avaient autrefois: les hommes qui sollicitent son étreinte ne le font pas gratuitement.
Foxy n'est …

RUE DES ALBUMS (93) Un goûter en forêt, Akiko Miyakoshi

Image
Ed. Syros, collection les Mini Albums, février 2015, traduit du japonais par Nadia Porcar, 36 pages, 5.5 euros.

Un matin blanc, Kikko décide de rejoindre son père parti chez grand-mère déblayer la neige, oubliant le gâteau qui lui était destinée. Le temps est doux, la vue est bonne, mais pour rejoindre la maison de l'aïeule, il faut traverser la forêt.
Kikko ne pense pas que le chemin soit dangereux. Certes le silence l'enveloppe, mais il suffit de marcher sur les traces de pas laissées dans la neige. Très vite, au loin, une silhouette en point de mire lui permet d'accélérer le pas. Mais, dans son élan, Kikko tombe et écrase son paquet.

Flûte, le gâteau est tout abîmé! Tant pis, il ne s'agit pas de perdre de vue son papa qui, bientôt, entre dans une maison inconnue:
"Intriguée, Kikko s'approche d'une fenêtre pour regarder à l'intérieur. Et que voit-elle? Sous le chapeau qu'il vient d'ôter, au lieu de Papa, c'est un ours! Celui que Kikko a su…

RUE DES ALBUMS (92) Rosie & Rosette en croisière s'amusent, Eléonore Thuillier

Image
Ed. De La Martinière Jeunesse, collection Petit Loup, 28 pages, 7.9 euros

100% pur porc avec un zeste de poulpe.
Concentré de bonne humeur!
Troisème volet des aventures des deux copines porcines. Cette fois-ci, c'est un concours gagné au supermarché qui leur permet d'embarquer pour une croisière dont le bateau et l'équipage ne sont pas sans rappeler une certaine série à succès qui se déroulait sur le Pacific Princess...
Pour les deux truies qui n'ont jamais quittées leur forêt, c'est une grande aventure qui mérite un minimum d'organisation, notamment lors des escales.

"Après l'effort, rien de tel qu'un petit repos. Rosette se dore la couenne au soleil tandis que Rosie a soudain une envie pressante. Malheureusement, notre petite truie s'est endormie... lorsqu'elle est brutalement réveillée par les cris affolés de Rosie."
Patatras! Rosie, papier toilette à la main, se rend compte que la bateau est parti sans eux! L'île où elles ont dé…

Les dix amours de Nishino, Kawakami Hiromi

Image
Ed. Philippe Picquier, collection poche, traduit du japonais par Elizabeth Suetsugu, mars 2015, 192 pages, 7.5 euros.

Dom Juan?
Yukihiko Nishino est un homme qui aime les femmes, toutes les femmes, car toutes les personnalités, toutes les morphologies sont à son goût. A en croire ses conquêtes, c'est un contemplatif de l'amour. Il butine, cherche les caresses, adore bavarder, mais se refuse finalement à entrer dans une relation sérieuse. Aimer lui ferait-il peur?
"Yukihiko redoutait ces choses, les femmes lui faisaient peur, elles qui sont liées à cette douceur, et il n'en devenait amoureux. Nul besoin de prendre sur lui pour éviter de les aimer, c'était dans sa nature de ne pas éprouver de sentiments amoureux. Tout simplement, il ne pouvait pas."
Nishino marque toujours l'esprit de celles qu'il a rencontrées puis quittées. Pourtant, jamais elles ne gardent un sentiment de colère, de dépit ou de vengeance. Leurs témoignages, réparties en dix chapitres…

Lait de tigre, Stefanie de Velasco

Image
Ed. Belfond, mars 2015, traduit de l'allemand par Mathilde Julia Sobottke, 336 pages, 20.5 euros.

Jeunesse désenchantée
Nini et Jameelah ont quatorze ans. Elles ont grandi ensemble dans le même quartier populaire de Berlin. Elles en connaissent les coins et les recoins, l'aire de jeux qui sert de repère, les habitants dont beaucoup sont issus de l'immigration.
Nini et Jameelah sont inséparables. L'école n'est qu'un lieu de rencontre comme un autre avec les camarades, puisqu'elles ont peu de perspectives d'avenir. Elles vivent dans l'instant. Nini se débrouille, cherche ses repères, à défaut d'en avoir chez elle. Un beau-père chauffeur de taxi, amateur de vidéos porno, une mère qui passe sa vie devant la télé, affalée dans le canapé:
"Le canapé de maman est une île dur laquelle elle vit. Et cette île a beau se trouver au milieu de notre salon, un épais brouillard l'enveloppe. On ne peut accoster l'île de maman."
Jameelah et sa f…

Ulysse 15, Christine Avel et Jean-Luc Englebert

Image
Ed. L'Ecole des Loisirs, mars 2015, 96 pages, 9 euros.
Illustrations de Jean-Luc Englebert.
A la recherche de son chat.
Ulysse a perdu Farine, son chat. Pourtant c'est un matou casanier qui adore passer son temps à se reposer à l'intérieur de la maison.
Farine, c'est un peu "son jumeau cosmique", car chez lui, papa et maman sont plutôt du genre baroudeur toujours en mouvement. Ils ne conçoivent pas de rester une journée à la maison sans rien faire, ou simplement prendre le temps de faire les choses. L'aventure est dans leur sang, comme jadis Ulysse la connut dans l'épopée racontée par Homère. C'est pour cela qu'ils ont appelé leurs fils Ulysse, persuadés que deux aventuriers allaient faire un roi de l'aventure. Hélas, leur petit garçon est l'antithèse même du héros grec. Il a besoin de calme, est heureux lorsqu'il est chez lui, et surtout, il a horreur de l'imprévu.
"Chaque jour d'école, il faut que je fasse les choses…

Au lac des bois, Tim O'Brien

Image
Ed. Gallmeister (réédition),collection Totem, traduit de l'anglais (USA) par Remy Lambrechts, mars 2015, 309 pages, 11 euros.

"Kath, douce Kath"
1986. John Wade et Kathy se sont réfugiés dans un vieux cottage au Lac des bois pour réapprendre à vivre normalement. John vient de subir une sévère défaite aux sénatoriales américaines alors que, pendant longtemps, il était donné gagnant. Mais une lourde révélation sur son passé de soldat pendant la guerre du Vietnam a eu raison de sa côte de popularité.
Pas facile donc de vivre à deux, de se donner des perspectives, et oublier les plans de carrière tant espérés. Il va falloir apprivoiser le bonheur, tenter de le saisir autrement que par la politique:
"Pour tous deux c'était une évasion dans le conditionnel. Ils se représentaient le bonheur comme un lieu sur terre, un pays secret peut-être, ou une capitale exotiques aux coutumes étranges et à la langue ardue."

Le grand lac argenté qui s'ouvre sur le Canada est…

Sortie de boîte, Jean-Christophe Millois

Image
Ed. Jean-Claude Lattès, collection Plein Feu, février 2015, 70 pages, 4 euros.

Grandir

Jacques a dix-huit ans. Il ressemble à ces milliers de jeunes paumés sans l'être véritablement, qui se cherchent, végètent, se donnent le temps de, profitant "du gite et du couvert" offerts par des parents responsables, soucieux de l'avenir de leur enfant.
Ah quoi bon chercher du boulot quand on n'a pas de formation? Faire le pas pour s'inscrire dans une agence d’intérim est l’exploit du jour que Jacques ne manque pas de signifier à son père. De toute façon, il n'a pas trop le choix, depuis sa dernière virée du samedi soir avec ses copains et sa petite amie. Alors qu'ils rentraient en évitant les grands axes, ils ont été surpris par une voiture de gendarmerie. Alcool. Cannabis. Plus de permis. Voiture confisquée. Et une mère qui vous récupère, blasée, mais folle de rage.

Elle l'avait prévenu. Encore une connerie et il ira vivre chez son père, qui retape une mai…

RUE DES ALBUMS (91) Comment cacher un lion à Mamie, Helen Stephens

Image
Ed. Casterman, mars 2015, Traduit de l'anglais par Rémi Stephani, 30 pages, 13.95 euros.

Mais qui se cache dans la malle?
Après le très drôle Comment cacher un lion dans lequel une gamine tente de cacher son lion à ses parents, Helen Stephens récidive avec cet album, dans la même lignée que le précédent.
Cette fois-ci, le gros bon lion jaune vit en harmonie dans sa famille d'adoption. Mais, la petite Iris va devoir affronter un nouveau problème:
"Un jour, les parents d'Iris décidèrent de partir en week-end et de confier Iris à sa grand-mère. Mais Mamie serait sûrement terrifiée si elle découvrait un lion dans la maison."
 Forcément, aucune cachette n'est assez grande pour planquer un lion. A lui donc de se faire très discret!
Mamie arrive avec une énorme valise qui pourrait - au passage- bien cacher l'animal. Mamie, qui est myope comme une taupe, ne remarque même pas le gentil lion qu'elle prend  pour un porte manteau original ou un canapé dernier cri…

RUE DES ALBUMS (90) Chut, mon frère dort..., Ruth Ohi

Image
Ed. Mijade, mars 2015, traduit de l'anglais par Agnès de Ryckel, 28 pages, 11 euros


Quoi de pire d'être un grand frère et de devoir jouer calmement sous prétexte que le petit frère s'est enfin endormi?
Tant pis, le petit narrateur a décidé de s'occuper coûte que coûte, en essayant cahin-caha de respecter le sommeil du bébé.
"Chut, ton frère dort!" n'arrête pas de répéter maman. Alors, il faut apprendre à bouger en silence, à jouer en silence.... ou bien passer le temps en lisant ou en peignant, mais sans embêter le petit frère. Les activités passent mais rien n'est mieux que construire une tour avec les blocs de construction! Sauf que la tour est haute, penche de plus en plus et.... PATATRAS à côté du bambin endormi dans la poussette....

Ruth Ohi joue avec une phrase répétitive pour faire évoluer son petit personnage. Il fait du mieux qu'il peut pour respecter la demande de maman et s'occuper seul. La traductrice joue avec le champ lexical du …

Longue division, Derek Nikitas

Image
Ed. 10/18,  novembre 2014, traduit de l'anglais (USA) par Liliane Messika, 402 pages, 8.4 euros

Au carrefour de vies...
Jodie et Cal, Sam et Jill, Wynn et Erika, autant de duos qui vont se trouver, se retrouver ou se séparer, tous dépassés par l'équation décimale infinie de leur vie, pour rejoindre, ensemble "le vide informe qui constituait l'essentiel du monde, mais qu'on ne pouvait concevoir".

Deux mois après Noël, un jour de tempête, ces personnages, d'abord mus par le désir d'enfin prendre en charge leur destinée, vont prendre de mauvaises décisions qui les conduiront vers "un abîme [qui] seul séparait désormais le passé du présent". Ainsi, il forme la Longue Division que chante le groupe Death Cab for Cutie:
"Et ils continuaient comme une longue division
Parce qu'il était clair, page après page,
Qu'ils s'éloignaient de plus en plus
D'une solution qui marcherait
Sans un reste, reste, reste, restant."

Quand Jodie trou…

Les prophètes du fjord de l'Eternité, Kim Leine

Image
Ed. Gallimard, février 2015, traduit du danois par Alain Gnaedig, 560 pages, 29 euros.

La liberté à tout prix.
Fin du dix-huitième siècle, le Royaume de Danemark a fort à faire avec sa colonie de Groenland. Ayant établi des colonies commerciales le long de ses côtes et entrepris des expéditions missionnaires courantes afin de juguler le paganisme des autochtones, il n'en reste pas moins que les Inuits restent un peuple fort mal connu et terriblement indépendant.
Pour Morten Flack, le narrateur du roman, ce gros morceau de glace du cercle polaire arctique est synonyme de liberté et de découverte. Abreuvé de la lecture de Rousseau, marqué par la phrase: "l'homme est né libre et partout il est dans les fers", il veut être maître de ses choix de vie. Pourtant, cela commence mal. Désireux d'entreprendre des études de médecine, son père s'y oppose, voulant faire de lui un théologien et un pasteur. C'est donc à Copenhague qu'il poursuit ses études qui l'…

Elyssa de Carthage, Eric Senabre

Image
Ed. Didier Jeunesse, février 2015, 256 pages, 14.2 euros

Si Carthage m'était contée...
Elyssa de Carthage a le principal mérite de plonger le jeune lecteur dans une Antiquité colorée, vraisemblable, truffée de détails et d'informations variées. A ce titre, l'intrigue policière assez convenue au départ, prend une tournure originale et pittoresque, si bien que l'uchronie sciemment voulue par l'auteur, à savoir la présence de la poudre (inventée par les chinois) comme élément déterminant de l'action devient d'un seul coup tolérable.

Elyssa, le personnage principal du récit, est une jeune femme de seize ans, Carthaginoise vendue comme esclave, puis affranchie par son maître, un riche romain,  Marcellus, qui l'a épousée par la suite. Chose rare pour l'époque, l'union s'avère être un mariage d'amour:
"Quand il se maria à Elyssa, Marcellus avait le double de son âge.(...) Bientôt on ne pouvait plus douter qu'Elyssa, elle aussi, était t…

REGARDS CROISES (14) Premier amour, Joyce Carol Oates

Image
Ed. Philippe Rey, collection Fugues, mars 2015 (réédition), traduit de l'anglais (USA) par Sabine Porte, 112 pages, 7.5 euros.


Regards croisésUn livre, deux lectures. En collaboration avec Christine Bini 
Délicieuses pourritures.
Un premier amour raconté par Joyce Carol Oates prend de suite un caractère particulier, surtout quand le sous titre est "un conte gothique". Forcément, avant même de l'avoir lu, le lecteur de Oates fera le rapprochement avec Maudits, roman du même auteur paru chez Philippe Rey en octobre dernier. Forcément aussi, associer "premier amour" et "gothique" amène à la réflexion. On sent que le contenu sera emprunt d'étrangeté, déjà suggérée par la couverture avec cette jeune fille de dos, cheveux en broussaille, contemplant à ce qui ressemble de loin à un lac ou un marais.
Dans un premier amour, on est forcément deux, me direz-vous. La jeune fille, Josie, a onze ans. Depuis peu, elle vit avec sa mère chez la grand-tante Est…

La gaieté, Justine Lévy

Image
Ed. Stock, janvier 2015, 216 pages, 18 euros.

Une tempête sous un crâne.
"Quel désastre le bonheur. Quelle tristesse, de vouloir être heureux. Être joyeux, c'est difficile aussi."

Louise lutte depuis toujours contre cette mélancolie envahissante qui a réussie parfois à la submerger au point de ne plus pouvoir se lever de son lit. Depuis, des signes intimes la préviennent et lui permettent d'appréhender la vague destructrice.
Car Louise, désormais, ne se donne plus le droit de se laisser aller à ce doux sentiment d'abandon de soi. Elle aime Pablo, "l'urgence incarnée", d'humeur toujours égale, père de ses deux enfants, Angèle et Paul. Elle, "si flemmarde, si peureuse, si pleureuse" doit juguler son penchant naturel pour être une épouse et une mère:
"Pablo a fait du bon boulot, on ne voit pas les coutures, mais je sais bien reconnaître, moi, les premiers signes de l'effondrement: cette sensation bizarre comme si je tombais, mais …

RUE DES ALBUMS (89) Avec moi c'est comme ça, Nadine Brun-Cosme et Magali Le Huche

Image
Ed.  Père Castor Flammarion, février 2015, 30 pages, 5.5 euros.

Ce soir, c'est papa qui s'occupe de moi!
Cet album est vraiment fait pour être lu à voix haute. Nadine Brun Cosme a pensé son texte: assonances, allitérations en fonction des scènes décrites, jeux de rimes, phrases répétitives et courtes. Ainsi le récit épouse au mieux ce qu'il exprime...

Pour Clara la soirée qui s'annonce prend des allures de nouveauté: maman s'est absentée, et c'est donc papa qui va s'occuper d'elle:
"Ce soir, Maman n'est pas là. Elle est au cinéma.
  Alors ce soir, pour le bain, pour le repas, pour le coucher, il y a papa."

La petite a ses habitudes avec maman. Chaque étape est un rituel immuable. Mais, là tout est différent. Clara a beau expliquer comment cela se passe d'habitude, papa claironne: "Avec moi, c'est comme ça!"; et finalement, la soirée avance, et la petite se rend compte que papa s'en sort pas si mal tout compte fait!

Maga…

RUE DES ALBUMS (88) Je veux voler, Antonin Louchard

Image
Ed. Seuil Jeunesse, février 2015, 34 pages, 8.9 euros.

Ouhou, je suis là!
En haut de l'arbre, au bout de la branche un oisillon tout noir observe au loin son père en train de voler. Lui aussi aimerait fendre l'air, déployer ses ailes, et partir à l'aventure! Seulement, il est trop chétif, et ses ailes n'arriveraient pas encore à le porter.
Pourtant, le petit oiseau ne lâche pas l'affaire, il désire concrétiser son rêve: voler avec son papa:
"Dis , papa, tu m'apprends à voler?"
Mais, son père a beau s'approcher de lui, il ne répond pas et ne semble pas vouloir lui apprendre quoi que ce soit. Dès lors, dans la tête de l'oisillon, les questions fusent: est-ce parce qu'il est trop petit, pas assez poli, ou parce que son père a trop de travail? A force, le petit s'énerve, et sa colère s'exprime si fort qu'il en perd l'équilibre...

Antonin Louchard met habilement en scène les préoccupations de l'adulte qui font que ce dernier…

Big Daddy, Chahdorrt Djavann

Image
Ed. Grasset, février 2015, 288 pages, 18 euros.

Tueur né.
Rody, gamin de onze ans, a grandi dans le ghetto de Redville. Abandonné à la naissance, il a été pris en charge par une vieille dame du quartier qui a pris sous son aile tous petits laissés pour compte. Jamais scolarisé, illettré, c'est au milieu de la violence et des trafics en tout genre qu'il s'est forgé une réputation de dur. Big Daddy, avant d'être un père adoptif pour lui, était un nom qu'on murmurait dans le ghetto, un modèle de réussite dans la délinquance, un dieu païen pour ces pauvres âmes perdues.
"Big Daddy descendait rarement dans le quartier, personne ne l'avait jamais vu, mais tout le monde le craignait; c'est comme Dieu. La ville était son territoire et tout lui appartenait."

Quand Big Daddy se rend chez la vieille et repère Rody, il sent tout de suite que ce gamin là est différent des autres: plus malin, plus intelligent, mais aussi plus ambitieux puisqu'il veut laisse…

Le baiser du mammouth, Antoine Dole

Image
Ed. Actes Sud Junior, mars 2015, 78 pages, 6.9 euros.

Arthur est amoureux!
"Tant pis si mes armées de Playmobil se livrent une guerre intersidérale au pied de mon lit et qu'il n'y a personne pour piloter le grand vaisseau.
J'ai plus important à faire.
C'est pareil tous les jours de la semaine, du lundi au vendredi, chaque fin d'après-midi.
Je rentre de l'école, j'avale mon goûter en deux minutes, je me dépêche de faire mes devoirs, et je me poste là derrière la fenêtre de ma chambre.
Je ne bouge plus. Je ne dis plus rien. J'attends."

Chaque jour, Arthur attend que sa sœur et son amie Fiona rentrent de l'école et empruntent le chemin en face de sa fenêtre de chambre. Chaque jour, il espère entrevoir ne serait-ce que quelques secondes Fiona. Il se consume d'amour pour la jeune fille, sauf qu'elle est en seconde, elle a quinze ans, et lui neuf. Or, à cette âge, que connaît-on de l'amour et des sentiments? Ses parents et sa sœur ne le …

Kentucky Song, Holly Goddard Jones

Image
Ed. Albin Michel, collection Terres d'Amérique, traduit de l'anglais (USA) par Hélène Fournier, février 2015, 480 pages, 25 euros.

Mais où est passée Ronnie?
Lorsque Susanna Eastman a voulu signaler la disparition de sa sœur Ronnie au sergent Pendleton, elle a du faire face à l'incrédulité du représentant des forces de l'ordre:
"Ronnie? Vous êtes la sœur de Ronnie?" Il secoua la tête sans cesser de sourire. "Ronnie Eastman. Vous voulez dire que Ronnie Eastman a disparu?"
Il faut dire que Ronnie est une figure locale de la petite ville de Roma, dans le Kentucky, "une ville étrange, un étrange endroit" à plus d'un titre. Tout le monde la connaît, ou plutôt tous les piliers de bar, les hommes esseulés (ou non) sont capables de repérer ce petit bout de femme aux cheveux courts, à l'allure androgyne, qui circule à bord de sa Camaro, le bras gauche toujours au vent. Or, cela fait plus de deux semaines que Susanna n'a pas de nouvelles…

En attendant demain, Nathacha Appanah

Image
Ed. Gallimard, collection Blanche,  janvier 2015,208 pages, 17.5 euros.

"Je ne suis pas à ma place ici" telle est la réflexion commune faite par Adam et Anita, le jour de leur rencontre, à une soirée de nouvel an. Depuis, ils ne se quittent plus. Lui, termine ses études d’architecture, elle, a quitté son île Maurice natale afin de pouvoir enfin libérer son écriture.
Les années passent, et le couple s'est installé dans la région d'Adam où ils élèvent leur fille unique Laura. Alors qu'Adam prospère comme architecte, Anita n'écrit plus, se concentrant à sa tâche de mère au foyer qui, au fil du temps, lui pèse de plus en plus:
"Il y a au fond d'elle comme une petite poche vide et, quand elle se lève le matin, cette poche siffle comme le font les cavités creusées dans les roches. Alors, elle passe son temps à vouloir combler ce vide."
Pour ne pas sombrer, Anita accepte d'être correspondante au journal local. Mais, à chaque fois, elle se force à ne …