Fantoccio, Gilles Barraqué

Ed. L'Ecole des Loisirs, collection Médium, février 2015, 300 pages, 16 euros.

Un pantin amoureux.


Gilles Barraqué s'est inspiré du conte moderne Pinocchio de l'italien Carlo Lorenzini pour imaginer un récit bien plus sombre que le modèle.

Fantoccio est né sur une table de bois, un soir, grâce à la sorcellerie de la vieille Strega. Son créateur, Guiseppe, surnommé Gepetto, lui a permis de recevoir l'étincelle de vie, et ne pas être un simple pantin de bois. Ainsi, il a les facultés de penser, de ressentir et d'agir en conséquence, seule son apparence fait de lui un jouet:
"Le miroir est un mensonge, le premier auquel je me trouve confronté. Il me révèle pourtant tel que je suis, assis au bord d'une table. Le fût poli de mon buste, le bassin, les membres qui s'y articulent, les bras fins en trois parties, dont la main. Les doigts que je peux faire jouer mais qui restent fixes si je ne les commande pas (...) [la tête] c'est bien une boule. Les traits ne sont que tracés, à part le court nez planté un peu haut. (...) Je suis une marionnette."
Gepetto garde le secret, cache Fantoccio à la vue de tous, même si dans l'intimité, il dialogue avec lui et lui permet même d'apprendre à lire. Il remplace un peu son enfant mort dans les flammes, mais surtout, il voit en son pantin vivant la possibilité de gagner de l'argent, de voyager, bref de changer de vie. A sienne, en Toscane, la commedia del'Arte sur le Campo est appréciée. Alors Gepetto s'associe avec une troupe dont fait partie la belle Livia. La jeune femme sera la partenaire de Fantoccio sur scène:
"Le couple que vous formez accorde la beauté à la magie de l'illusion. Les effets se combinent."
Pinocchio, illustration de Carlo Chiostri (1902)

Fantoccio obéit, sait "jouer la marionnette", mais rencontrer Livia fait naître en lui un sentiment étrange: il tombe amoureux au point d'en oublier même sa véritable nature, "un fantoche de bois".
Seulement, cet amour est impossible; Livia lui renvoie ce qu'il est vraiment, un pantin, même lorsqu'elle le surprend à parler. Alors Fantoccio rejette son maître, se révolte. C'est en quelque sorte une crise d'adolescence qui le gagne. Il est temps pour lui de prendre quelques libertés.

Le chat et le renard du conte italien sont remplacés par les personnages du Roux et de Micio. En leur compagnie, Fantoccio va explorer "le champ des mauvaises actions". Il devient menteur, voleur, arpente la nuit les rues de Sienne et son monde interlope. Désormais, il y a deux Fantoccio: celui qui fait la marionnette avec Gepetto en gardant une ouverture sur le monde. C'est l'enfant sage qui danse sur scène en rêvant d'amour. Et celui qui est maître de ses choix et de ses évolutions, symbolisant cette attitude avec un nez plus long, soulignant l'outrance même de son apparence.
Néanmoins, au fond de lui, un lien unique, puissant, indéfectible l'oppresse et lui rappelle qui il est: Strega, la sorcière...

Fantoccio est un roman assez noir finalement, centré sur la personnalité d'un pantin à qui on a donné une conscience et des sentiments. Le récit est basé sur cette dualité improbable: une apparence physique en bois et un esprit humain aux proies aux tourments de l'amour. Au fil des pages, Gepetto s'efface, dépassé par sa créature. Fantoccio prend de l'assurance, se rebelle, quitte à flirter plus d'une fois avec le danger.
Du côté de la narration, on sent que l'auteur s'est inspiré du conte tout en voulant y laisser une trace résolument personnelle. Parfois, quelques répétitions, quelques scènes, provoquent une mise en attente inutile au récit. Cependant, l'ensemble se lit aisément, et emmène le lecteur vers un épilogue à la fois deviné et original.
Gilles Barraqué propose une version plus tourmentée de Pinocchio, plutôt réussie d'ailleurs, sans pour autant en oublier l'âme originelle de l'histoire.

A découvrir à partir de 15 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat