RUE DES ALBUMS (73) Célestin rêve, Isabelle Wlodarczyk et Tony Demuro

Ed. d' Orbestier, collection Rêves bleus,  octobre 2014, 36 pages, 10 euros.

Y croire, toujours.


Sur une étagère du Mont-de-Piété, Célestin le pantin rêve. Il espère le retour de son maître, Gaspard, "le marionnettiste au cœur artiste", qui, par la force des choses a du le mettre au clou. Pour passer le temps, Célestin se souvient des jours heureux, où au bout des fils manipulés par Gaspard il prenait vie et apportait la joie aux enfants venus le voir dans le chapiteau.
Mais les bambins s'en sont allés, se sont lassés, et "Célestin est redevenu un banal pantin".
Pourtant, le jouet est confiant, Gaspard viendra un jour le chercher pour vivre de nouvelles aventures. Le temps passe et Célestin décide de provoquer le destin en s'enfuyant du magasin:
"Il rassemble ses ficelles dévidées et demande aux autres jouets de les manipuler".
Cahin-caha, il rejoint l'extérieur et aperçoit une ombre en train de regarder la vitrine, un vieil homme au grand chapeau. Un client? Un ennemi? Célestin a "le coeur hésitant".

Isabelle Wlodarczyk signe un très beau texte sur l'amitié, l'espoir et la confiance. Les phrases sont courtes, poétiques, et la ponctuation scande des mots judicieusement choisis et précis, tels gourds, entrechats,funambule... Parfois, elle use même de la rime:
"Gaspard lui fait danser quelques entrechats, 
et Célestin rit aux éclats."
 Rêver permet de garder l'espoir d'un avenir meilleur même quand ce dernier semble inaccessible. Il suffit juste de provoquer les événements!

Toni Demuro raconte lui aussi l'histoire de Célestin à travers ses illustrations faites d'ombre et de lumière. Le texte colle parfaitement aux images (et inversement) si bien que les deux peuvent se lire indépendamment. De la quiétude ressort des personnages dessinés, il y a toujours l'esquisse d'un sourire, d'une porte de sortie, d'une solution. Comme le pantin manipulé, les illustrations ne sont pas figées et donnent une impression de mouvement à l'ensemble.

"Ensemble, nos cœurs sont au chaud même si nos poches sont vides" se disent les deux amis. Mieux vaut affronter ensemble les vicissitudes de la vie que seul et abandonné.
Belle leçon d'espoir et d'amitié pour cet album petit format de grande qualité, maîtrisé de bout en bout par un duo complémentaire.

A partir de 5 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat