RUE DES ALBUMS (72) Ferme ton bec! Pierre Delye et Magali Le Huche

Ed. Didier Jeunesse, octobre 2014, 36 pages, 12.5 euros

 

La curiosité est un vilain défaut! 


Petit poussin n'était pas encore né que mère poule l'entendait déjà piailler! Quel bavard! Une fois éclos, il se distingue de ses huit autres frères et soeurs. Il a toujours une question à tout, si bien qu'à force, tout le petit monde de la ferme lui crie en coeur:
"-Ah mais ferme ton bec!
Vas-tu te taire poussin, vas-tu te taire enfin?
Ferme ton bec!"
Et il l'entend si souvent que, tout naturellement, le poussin croit que Ferme ton bec est son prénom.

Pourtant ses question sont pleines de sens, philosophiques parfois, si bien qu'on ne peut y répondre. Ainsi, lorsqu'il demande à papa coq:
"Dis, Papa,
est ce que le soleil se lève quand tu chantes ou est-ce que tu chantes quand le soleil se lève?"
ce dernier préfère lui crier dessus et le rejeter plutôt que tenter de répondre.
Ni la vache, ni le cochon, ni l'oie ne l'écoutent vraiment. Pour couronner le tout, maman poule crie avec les autres...

Poussin pleure et décide de quitter la basse-cour pour découvrir le vaste monde. "Enfin la paix" pensent-ils à l'unisson, sauf que sans lui, le vide et le silence s'installent, et avec eux, la joie de vivre. Ni une ni deux, maman comprend qu'il faut récupérer son petit, mais aussi apprendre à l'écouter. Mais lui, voudra-t-il revenir auprès des siens?

Pierre Delye raconte l'histoire d'un poussin curieux, trop curieux peut-être pour son entourage et pour son âge. Il ressemble beaucoup aux enfants de trois ans et à leurs fameuses questions sur le pourquoi.
Poser des questions c'est bien, mais écouter les autres, les respecter, et réfléchir c'est mieux!
Le poussin monopolise la parole, car, pendant ce temps, il est le centre d'intérêt. S'il se tait, sa maman ne l'aimera plus, croit-il.

La pagination est faite sur fond blanc avec un texte aux polices et couleurs différentes pour mettre en valeur le texte et dynamiser la mise en page.
Magali Le Huche a privilégier les couleurs chaudes et attrayantes. Ses animaux expriment des émotions visibles sur leurs visages, si bien que le jeune lecteur peut vite comprendre le sens global de l'album. De plus, par un jeu de mise en perspective et de gros plans, elle met en place les relations dominants-dominés au sein de la basse cour.
Dès lors, le texte et les dessins se complètent à merveille au fil des pages.

Ferme ton bec! est une histoire amusante sur la curiosité des plus petits et leurs désirs de tout connaître tout de suite. On y trouve une belle morale à la fin, le tout exprimé avec humour et finesse.

A partir de 4 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat