RUE DES ALBUMS (70) Cabinet de curiosités, Camille Gautier et Jeanne Detallante

Ed. Actes Sud Junior, octobre 2014, 64 pages, 21 euros.

Bienvenue les curieux!

 

Cet album est un trésor de découvertes qui attise la curiosité des petits et grands lecteurs. De grand format, il est construit sur la largeur, afin d'utiliser le maximum d'espace sur chaque planche.
Le cabinet de curiosités se divise en deux parties bien distinctes: les Naturalia qui regroupent les merveilles de la nature existantes ou fantasmées, puis les Artificalia, refuges de Freak Show et autres inventions humaines nombreuses et variées.

Dès la préface, les intentions de cet album sont claires:
"Dans ce livre sont regroupées les collections indispensables et essentielles à la création d'un cabinet digne de ce nom, avec même quelques surprises..."
Ainsi, l'on apprend que François Ier était un grand collectionneur, et que même Rodolphe II de Germanie possédait une salle secrète où étaient enfermées des abominations!

A chaque double page, une nouvelle découverte. Le texte se veut didactique sans pour autant être lourd et ennuyeux. Les auteurs ont pris soin de privilégier l'anecdote à la leçon de choses. Par exemple, on rencontre des crocodiles, des paradisiers, oiseaux descendants soi-disant du légendaire phénix. On croise la route d'une tueuse de vache de quelques millimètres appelée Fourmi-panda, ou encore de la plante mandragore, au profil grossier d'être humain, qui "dotée de propriétés hallucinogènes, était utilisée par les sorcières pour entrer en transe."
Côté créations humaines, on se rend compte que les anomalies , la tératologie chère à Pline l'Ancien dans son livre VII de son Histoire Naturelle, avaient leur place dans un cabinet de curiosités, aux côtés des masques africains ou autres momies.
Finalement, Diderot et d'Alembert, avec l'Encyclopédie, avec leur volonté de "classer, étiqueter, nommer, trier" n'ont fait que ranger le capharnaüm qui règne dans une salle de trésors, et les musées se sont permis d'"isoler les disciplines".

On entre dans cet album comme dans une véritable salle remplie de trésors. Chaque page est une découverte. On explore l'astronomie, l'histoire, le folklore, la nature, sans préférences. Certes, la seconde partie de l'ouvrage s'avère un peu moins passionnante, mais elle explique au lecteur l'influence des anciens cabinets de curiosités dans la création des musées, des dictionnaires encyclopédiques, et des expositions.
La mise en page, le thème, les illustrations franches et colorées, les textes courts et didactiques, font de cet album documentaire une vraie réussite qui ravira les lecteurs curieux!

A partir de 9 ans.



Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat