Chien pourri à l'école, Colas Gutman et Marc Boutavant

Ed. L'Ecole des Loisirs, collection Mouche, août 2014, 40 pages, 8 euros.

"L'école pour tous"


Chien Pourri est heureux: après tirage au sort, il a été admis à l'école Royal Clebs pour une journée d'essai. Dans cet établissement un peu particulier, on enseigne aux chiens la lecture, l'écriture, et les nombres. Ça tombe bien, car notre chien errant rêve de pouvoir lire des albums le soir à son fidèle compagnon Chaplapla.
Alors, Chien Pourri fait sa rentrée scolaire comme ses congénères plus chanceux que lui. A défaut d'un sac d'école, il a un plastique, et le goûter, il n'y compte pas. N'empêche que pour une fois, lui aussi aura un vrai repas le midi grâce à la cantine!
A l'intérieur, l'accueil ne se fait pas bien. Rempli de puces et de tiques, pas lavé ni brossé, Chien Pourri est rejeté par les autres élèves aussi guindés que leurs maîtres. Quant à la maîtresse, elle se moque de lui! On sent vite que sa présence est de trop, mais Chien Pourri s'en moque car, trop bête pour tout comprendre, il prend toutes les remarques de rejet au premier degré.
Pourtant, dans le climat ambiant, un seul chiant semble avoir pitié de notre héros: un labrador tout calme dont la maman lui a appris qu'"il ne faut pas se moquer des autres, même des plus dégoûtants". Il décide de protéger son nouvel ami des quolibets et autres attaques des chiens cruels, mais lui aussi devient vite victime de leurs sarcasmes.
Heureusement "tout n'est pas pourri dans la vie de Chien Pourri", et cette journée d'intégration lui permettra d'en retirer le plus important et d'accorder de la valeur à ce qui en vaut la peine.

Cette quatrième aventure de Chien Pourri fait la part belle à l'humour et au second degré, grâce à la naïveté de son héros canin. Ce dernier est constamment rejeté mais ne s'en offusque jamais,car le plus précieux pour lui est d'apprendre à lire et ainsi faire plaisir à son meilleur ami.
L'école des chiens ressemble beaucoup à l'école de nos enfant dans une cour de récréation, si bien que, s'il y a une leçon à tirer de cette histoire, c'est que les apparences sont trompeuses, et le paraître une maître preuve de la véritable valeur des gens.

A découvrir à partir de 8 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro