RUE DES ALBUMS (55) Boucle d'Ours, Stéphane Servant et Laëtitia Le Saux

Ed. Didier Jeunesse, avril 2013, 32 pages, 12.5 euros

"Ze veux me déguiser en Boucle d'Ours!"




C'est jour de carnaval dans la forêt. Tous les animaux se déguisent y compris la famille Ours. Pour l'occasion, papa Ours ressemble au Grand Méchant Loup , maman Ours recoud son déguisement de Belle au Bois Dormant, et Petit Ours, oups, se déguise en.... Boucle d'Ours !
Petit Ours est très fier de son déguisement : les couettes blondes en laine et la jupe rose rappellent l'héroïne du conte. Mais Papa Ours est en colère ; pas question que son fiston se déguise en fille, car :
« Un vrai ours ne porte pas de jupe rose ! Ni de couettes blondes ! Ça c'est pour les filles, les oursonnes, les femmelettes, les cacahouètes, les hommelettes ! »
Mieux vaut pour lui de ressembler à un chevalier, à un ogre féroce ou encore à un petit cochon dégourdi. Peine perdue, Petit Ours ne cède pas et répond à chaque proposition par un « Non, ze veux me déguiser en Boucle d'Ours ! »

Alors rien ne va plus dans la famille Ours ; même Maman Ours soutient son rejeton et son étrange envie de se déguiser en fille. Heureusement, le loup frappe à la porte et à la vue de son déguisement Papa Ours devient plus conciliant !

Halte à la théorie des genres ! On peut être un garçon et aimer se déguiser en fille ou jouer avec des jeux de fille sans pour autant être catalogué. Le prétexte du carnaval et la mise en scène d'animaux permettent d'attirer l'attention du jeune lecteur, et posent les jalons du récit.
Les illustrations sous la forme de dessins superposés donnent une impression générale de mouvement aux personnages. La famille Ours, par un habile jeu d'anthropomorphisme, est humaine sur bien des points.
En arrière plan, les inversions de rôles, facilitées par les déguisements, et la rude tâche de Papa Ours à se faire obéir, bousculent les idées reçues sur l'autorité et les héros de nos contes.

Boucle d'Ours est un album intelligent, bien construit, drôle, au message percutant contre le sexisme, et un appel à la tolérance.

A partir de 5 ans

Posts les plus consultés de ce blog

ZERO K, Don DeLillo

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro