Le Petit Principe, Eva Almassy

Ed L'Ecole des Loisirs, illustré par Thanh Portal, collection Neuf,  mai  2014, 92 pages, 9 euros

 Faire l'expérience de l'Univers.


Le Petit Prince avait abordé l'aviateur en panne dans le désert par un "dessine moi un mouton." 
 Nous sommes au 21ème siècle, la conquête spatiale fait partie de notre histoire commune. Désormais, nous avons des mécanos de l'espace veillant au bon entretien des machines qui gravitent autour de notre bonne vieille Terre. L'aviateur a cédé la place au spationaute...
Justement, c'est en réparant une navette récalcitrante tout en gravitant dans le vide spatial que l'un d'entre eux entend une voix. C'est d'autant plus étrange que normalement seul le silence ou la voix de la radio accompagnent son travail.
"La planète qu'on voit là-bas, c'est la Terre?" demande cette voix.

L'astronaute n'en croit pas ses oreilles, mais la voix se fait plus insistante et son rire est cristallin; elle ajoute:
"Si tu n'aimes pas parler des requins, nous pouvons discuter d'autre chose. Tu as un sujet de conversation favori? "

Ainsi se déroule la rencontre avec le Petit Principe. C'est le surnom de ce petit garçon, d'une insatiable curiosité qui voyage de trous noirs en trous noirs comme jadis le Petit Prince allait de planète en planète. A chaque fois, il rencontre un personnage singulier: qu'il soit professeur de sciences, psychologue, producteur de cinéma, ou amateur de saut à l'élastique, chacun a sa vision bien particulière de la vie, et tente de la transmettre au jeune visiteur. Seulement, à chaque fois, "il a soif d'autre chose"...

"J'ai vu mille et mille choses étranges en passant par des trous noirs" et il raconte ses expériences. Mais en fait, pourquoi voyage-t-il? "Je suis parti, pour trouver un endroit où tout serait accompli immédiatement et sans délai. Malheureusement, ce sont les trous noirs les plus rapides. Tout tombe tout de suite."
En effet, le petit garçon en a marre de l'inertie des adultes. A chaque qu'il leur pose une question, la réponse s'accompagne d'un "en principe, oui." Or, il sait très bien que cette expression veut en fait dire "généralement non."

Le lecteur suit ainsi les pérégrinations de ce personnage pas comme les autres au quatre coins de l'univers. Parfois, on tombe sur de petits fulgurances littéraires:
"Sans la gravité des choses... est-ce qu'on aurait des raisons pour pleurer?"

Eva Almassy s'inspire librement du Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry sans pour autant le copier. Son personnage cherche des réponses aux questions qu'il se pose, sans laisser assez de temps à ses interlocuteurs pour pouvoir lui répondre. Il est constamment dans l'instant, alors que le récit se déroule dans l'univers, incarnation de l'éternité. De par sa simple présence, il interpelle non seulement le spationaute mais aussi le jeune lecteur.

Le Petit Principe est une fable moderne aux illustrations sans cesse en mouvement, rendu possible par les innombrables traits à l'encre de chine. Finalement, l'univers n'est pas un endroit vide et noir. Il est peuplé par l'imaginaire de celui qui s'y attarde.

a partir de 9 ans.