Les jeux de la nuit, Jim Harrison

Ed. J'ai Lu, septembre 2011, 352 pages, 6.9 euros

nouvelle 1: Sarah, jeune fille indépendante, cherche à se venger du viol qu'elle a subi.

 nouvelle 2: Chien Brun, amoureux inconditionnel de tout ce qui ressemble de loin ou de près à des formes féminines, s'occupe de sa petite belle fille muette. 

nouvelle 3: le narrateur, mordu à l'adolescence par un louveteau apeuré, devient un adulte devant gérer une bien étrange maladie...



Les trois nouvelles du livre proposent des personnages attachants ayant foi en la vie malgré une blessure profonde les ayant fait douter. Chez Harrison, point de villes tentaculaires, points d'immeubles à perte de vue. Le lecteur découvre les paysages immaculés du Montana et du Texas, Il voyage à travers ces territoires où l'homme ne semble pas avoir main prise sur la nature, où il n'est encore que le dominé cherchant une place. Dans les trois histoires, la nature devient le personnage central, le port d'attache, le refuge quand le héros a besoin de se ressourcer ou faire le point. Sarah, Chien Brun, et notre loup garou en herbe ont besoin de faire corps avec les grands espaces pour donner un sens à leur vie. Pourtant, paradoxalement, cette attitude ne fait pas d'eux des sauvages, des associables incapables de vivre avec les autres. Simplement, le fait d'avoir grandi au milieu des grands espaces et les épreuves les font évoluer autrement. La réalité et "la dure loi de la jungle" les rattrapent toujours, mais ils possèdent cette force inhérente les rendant plus sereins face aux difficultés. Cependant ce qui fait la force de ces trois récits, c'est que l'auteur a su intégrer cette communion dans une trame à chaque fois tout à fait concrète: le désir de vengeance, la recherche de l'âme sœur, une maladie exceptionnelle. La sensualité trouve aussi sa place, à chaque fois, avec beaucoup d'humour, surtout chez Chien Brun. Finalement dans un style fluide et précis, Harrison raconte trois destins qu'on peut qualifier de hors du commun de par leur volonté d'avancer malgré leurs lourds passés. Des exemples à suivre en quelque sorte!