La conspiration des Dieux (IV), l'ultime trahison, Richard Normandon

Ed. Folio Junior, Gallimard, novembre 2013, 166 pages, 6 euros

Ultime épisode des aventures de Phaéton, fils d'Apollon....

 

La trilogie de ses aventures sur ce lien: http://virginieneufville.blogspot.fr/2013/12/mythologie-antique-et-litterature.html


La trilogie se terminait par la victoire des Titans, dieux méprisés et méprisants, sur les Olympiens dirigés par Zeus. Les Titans ont pu compter sur l'aide d'Héra, titanide délaissée par son frère et époux roi des Dieux.
Depuis leur prise de pouvoir, les ténèbres ont vaincu le Soleil, et c'est une nuit continuelle qui a enveloppée le monde. Même certains Dieux ont disparu, comme Apollon. Depuis, son fils Phaéton, enfin reconnu depuis peu par les siens, tentent de sauver ce qui est encore possible de l'être.
La lumière du Soleil, créée après la première Guerre Blanche semble être la solution car elle ferait fuir les nouveaux maîtres de l'Olympe, tout droit sortis des Enfers, et abreuvés par les eaux de l'Achéron.
Sur les conseils des Anciens, Phaéton se rend en Arctique afin de récupérer une arme secrète qui viendra à bout de la nouvelle situation. Là, Calaïs et Leto lui confient "l'urne des vents (...) un concentré de tous les vents du monde, des tornades, des vents primitifs, et même le kaikias, qui attire à lui les nuages au lieu de les chasser. C'est une arme effrayante. Une promesse de destruction."
En digne fils de son père, le jeune Dieu n'écoute que son courage pour affronter les hordes ennemies qui ont décidées de rassembler les Olympiens afin de les faire plonger un par un dans le fleuve de l'oubli...

Ultime aventure de Phaéton, le titre fait référence à l'outrage de la Reine Héra envers les siens. Une nouvelle fois, on suit avec plaisir le récit, même si le rythme s'avère moins trépidant que les épisodes précédents. Le personnage principal n'est plus un jeune loup fougueux dont l’unique désir est d'être enfin reconnu par son père et les Olympiens. Désormais, il incarne l'espoir, la possibilité d'une renaissance pour ces Olympiens trahis par leur propre famille...
L'intrigue est honnête, l'épopée s'achève "sans trop grosses pertes ni fracas" et aura eu le mérite de tenir sur quatre tomes.

A partir de 11 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

ZERO K, Don DeLillo

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro