La saison des dangers, Susan Hubbard

Ed. Ecole des Loisirs, août 2012, traduit de l'anglais (USA) par Marion Danton, 394 pages, 17.1 euros

Vampire ado...


Dernier tome d'une trilogie qui peut se lire indépendamment des deux autres. 

 

Énième variation sur le thème des vampires diront les cyniques, mais ce roman a au moins le mérite d'être sans prétention et de s'adresser directement à un public adolescent en proposant un personnage principal avec des préoccupations de son âge.
Ari est une hybride (mi-mortel, mi-vampire) dont la croissance s'est arrêtée à treize ans. Mais comment attirer les garçons et notamment Cameron, jeune sénateur prometteur, si on ressemble à une gamine?
Pour palier à cela, il existe le septimal, médicament révolutionnaire capable de mûrir de quelques années un vampire....Simplement, pour se le procurer, Ari va vivre une grande aventure dont les conséquences la dépasseront.
Ici, pas de canines sanguinolentes, ou très peu, les vampires se nourrissent de substituts sanguins, boivent du picardo (un alcool rouge) et s'intègrent de façon anonyme à la société des mortels.
Ari et les siens ont le mêmes préoccupations que ceux de leur âge sauf qu'ils ne peuvent ni vieillir, ni mourir, ni avoir des enfants.
Enfin, l'auteur décrit une société dont les grands réseaux sociaux sont dirigés par des vampires, et dont le pays est en passe d'être dirigé par un des leurs...
Malgré de grosses ficelles, des invraisemblances ici ou là, on se laisse emporter par cette lecture plaisir, intelligemment construite, aux personnages qui à défaut d'avoir une ombre ou un reflet net, ont au moins une profondeur d'âme. Certes, ce n'est pas non plus LE livre de vampire à ne manquer sous aucun prétexte, mais il plaira sans aucun doute aux jeunes filles en fleurs de plus de treize ans accro au genre.

A partir de 13 ans

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro