RUE DES ALBUMS (40) Tu te crois le lion? Urial et Laetitia Le Saux

Ed. Didier Jeunesse, février 2014, 32 pages, 12.5 euros

Halte à la tyrannie, non mais!


Le lion, le roi des animaux, prend au pied de la lettre l'expression qui le qualifie. En effet, "du plus haut de la plus haute des collines, perché sur son trône avec sa couronne vissée sur la tête", il a pris la fâcheuse habitude de commander les bêtes avec qui il vit, au point de les considérer comme ses sujets corvéables à merci, et de les adouber de sobriquets ridicules et méchants.
A défaut d'y prendre les formes, le lion a décidé de faire de l'impératif son mode verbal préféré:
"Des ordres, encore des ordres, toujours des ordres. De jour comme de nuit, Trop-Puissant ne savait rien faire d'autre que donner des ordres."
Trop-Puissant est le nom de ce lion. Puissant il l'est, mais à force de tyrannie, les uns après les autres, ses sujets jettent l'éponge et préfèrent descendre la colline et se rendre sur la plage, lieu plus paisible, loin des caprices de ce tyran de pacotille, fort en gueule.
Alors, page après page, on assiste au départ de la pigeonne, du chien ou encore de l'âne. Tous se retrouvent à la plage, et lorsqu'ils arrivent, ils tentent eux aussi d'imposer leurs choix, mais sont très vite remis à la place d'un tonitruant: "tu te crois le lion?" lancé par leurs congénères.
Désormais seul, le lion Trop-Puissant règne sur du vide; la situation ne peut pas durer!

Construit sur le mode répétitif, le récit présente des animaux qui nous ressemblent en proie à un régime tyrannique. Le dialogue et l'égalité n'existent pas. heureusement, Les sujets peuvent encore fuir celui qui se croit le maître de tout et donne des ordres à tout va! La révolte gronde mais c'est avec finesse et humour que le lecteur aboutit à une chute et un retournement de situation vraiment réussi.

Côté illustrations, les animaux sont représentés la plupart du temps de profil, donnant ainsi une impression de mouvement incessant à un plan sans profondeur de champ: la liberté est en marche, peut-on aussi penser. De bestial, les personnages n'ont que le corps. Tout est symbolique et anthropomorphique au point que le lion, le chien et ses compagnons sont affublés de vêtements et accessoires humains!
La mise en forme du texte, la typographie renforce les illustrations: changements de police, de couleurs, mise en relief, en fonction de qui prend la parole. Ainsi, l'album devient un livre vivant, rempli de bonne humeur malgré la gravité du sujet traité. L'enfant qui aura ce livre entre les mains sera tout de suite attiré par la mise en page, les dessins aux traits précis, découpés sur fond blanc, et accompagnés d'un texte haut en couleurs.

Avec une réplique qui  interpellera plus d'un lecteur, Urial et Laetitia Le Saux offrent une bien belle réussite tant sur le plan du contenu que sur le plan graphique.

A partir de 4 ans.