Mister Pip, Lloyd Jones

Ed. Le Livre de Poche, janvier 2011, 288 pages, 6.6 euros

Survivre à tout grâce à la littérature


Mathilda vit seule avec sa mère sur une île de Papouasie Nouvelle Guinée. Les seuls Blancs qu'elle a vus sont ceux qui exploitaient jadis la mine pas loin de chez elle. Maintenant il ne reste plus que Bel Oeil, alias Mr Watts, un homme un peu farfelu qui traîne sa compagne une fois par mois sur un charriot, affublé d'un nez de clown.
Alors que des mutineries et des combats s'installent autour du village, Mr Watts s'improvise instituteur pour les enfants. A cette occasion, il leur fait découvrir Les Grandes Espérances de Charles Dickens, en leur faisant chaque jour la lecture magistrale d'un chapitre: "cette lecture nous offrait un pays vers lequel nous enfuir, ce qui nous aidait à ne pas perdre la raison."
A travers cette lecture, Watts veut montrer aux enfants qu'un autre avenir est possible même si on a tout perdu.
Ainsi, Pip, le héros de Dickens devient en quelque sorte l'ami imaginaire de Mathilda et ses camarades. Or, les rebelles envahissent le village...
A la fois drôle et grave, ce roman happe le lecteur en proposant des personnages complets et attachants, à la psychologie parfois complexe et qui, grâce à la littérature ont trouvé leur voie.
 En tentant de récupérer "la quintessence originale" du roman de Dickens, les enfants s'évadent d'une réalité violente et trop dure pour leur petit coeur. Ils comprennent qu'un autre avenir est possible. Pour se sauver du malheur et de la tristesse, Watts pense que la seule solution est de se réinventer. Ainsi, Mathilda gardera en mémoire ce précieux conseil malgré le malheur qui s'abattra sur elle. Pour se sauver de la folie des hommes, la littérature devient une solution, une évasion.
 D'ailleurs, l'auteur prétend que ceux qui ne lisent pas n'ont pas cette richesse en leur cœur, et subissent de plein fouet la violence de leurs congénères. Sur une île paradisiaque, pour rebondir et ne pas sombrer dans la folie, la lecture est un acte de survie.
Superbe roman!

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro