L'oracle du vent (3 tomes), Xavier Muller

 Ed. Gulf Stream, 2012, 3 tomes.

Une nouvelle ère glaciaire mondiale


Johanna, alias Jo, est orpheline depuis l'âge de 6 ans. On l'a retrouvée indemne sur le bateau familial alors que ses parents s'étaient noyés. Depuis, elle a été recueillie par sa tante avec qui elle entretient des relations ombrageuses.
Jo n'est pas facile à vivre. Elle est adolescente, ce qui n'est pas en soi une période facile, et elle possède un pouvoir étrange: elle peut voir et anticiper la force des vents, qui se matérialisent à ses yeux sous la formes de traînées vertes.
"Pour moi ce n'est pas un rêve: je vois les cabrioles de l'air sous la forme de lignes vertes. Mon ciel est balafré de vert. (...) Mon pouvoir s'était toujours doublé d'une forme d'intuition: non seulement je voyais le vent, mais j'étais aussi en mesure de prédire comment il évoluerait les prochaines heures."
Justement depuis quelques temps, son pouvoir est mis à contribution. En effet, la région où elle vit, la Bretagne, est en proie à des trombes de mer, c'est à dire des tornades maritimes, et le climat voit ses températures baisser sensiblement.  Le météorologue Christophe Anthoine tente d'analyser ce phénomène, mais se rend vite compte que les facultés de Jo peuvent lui être très utiles...

Alors que la France et le reste du monde entre dans une période glaciaire, Jo doit non seulement affronter les réticences des météorologues qui voient en elle un monstre ou mieux une bête de foire, mais aussi trouver une réponse aux rêves qu'elle fait sur son passé. Elle est de plus en plus persuadée que son don n'a rien de naturel. A juste titre, elle sent que ses parents sont responsables de bien des choses et l'ont testée plus ou moins comme cobaye.

Pas facile d'affronter tout de front surtout lorsqu'on est en opposition. Même Alex, le surdoué en informatique de son âge, va découvrir sa part de secrets...

Et pendant ce temps, les champs cèdent la place à un paysage de neige et de banquise:
"Vue du ciel, la Terre ressemblait à la banquise. Seuls émergeaient de l'immensité blanche quelques arbres nus, bien que le mois de juillet soit déjà entamé: en décharnant les branches, le froid avait accéléré le temps."

Face à ce dérèglement climatique sans précédent, peu d'endroits du monde restent épargnés. Mais surtout, il convient de comprendre quelle est l'origine du phénomène afin de mieux le combattre. Dès lors, le don de Jo devient essentiel pour accéder une compréhension globale des événements.

Dans cette trilogie, il n'y a point de méchant à l'origine d'une machinerie capable de tout dérégler. En bon scientifique de formation, l'auteur a choisi une trame plausible en accélérant simplement le cours du temps. a chaque fin de tome, un petit lexique explique au lecteur les phénomènes climatiques afin de mieux cerner l'ensemble du récit.
Sans les répétitions, les piétinements et les fausses pistes, deux tomes au lieu des trois auraient suffi. Un lecteur attentif pourra déceler ça et là une impression de tourner en rond due essentiellement au fait des changements de rythme incessants. En effet, Jo porte à bout de bras pas moins de trois intrigues...

Pourtant, on a du mal à s'attacher aux personnages et à ce qu'ils vivent. Leurs aventures sont ponctuées d'épisodes invraisemblables qui gâchent le cours du récit. A force de vouloir jouer l'honnêteté scientifique, Xavier Muller a mis de côté la part fictionnelle, et la forme pâtit de quelques faiblesses de style.

Finalement L'oracle du vent est une trilogie inégale, certes originale, mais avec des faiblesses telles, qu'il est difficile d'aller jusqu'à l'épilogue.

A partir de 10 ans.

Posts les plus consultés de ce blog

ZERO K, Don DeLillo

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro