Gros sur la tomate, Dominique Brisson

Ed. Syros, collection Tempo, février 2014 (réédition), 82 pages, 6.2 euros

La dyslexie racontée de l'intérieur.


Sujet délicat que la dyslexie de l'enfant surtout qu'elle entraîne souvent l'incompréhension ou l'impuissance chez l'adulte confronté au problème.
Le narrateur est un petit garçon dyslexique. Il vit très bien avec tous ces mots qui se mélangent dans sa tête, d'ailleurs sa maman est son plus fidèle alliée car elle l'aide à remettre de l'ordre dans tout ça. Mais la directrice, la maîtresse, les enfants de son âge, c'est une autre paire de manches!
Il trouve du réconfort auprès d'une petite fille "différente" comme lui: elle est sourde et muette...
L'auteur, avec humour, décortique notre langue et montre à quel point nos expressions sont imagées et parfois vides de sens, et peuvent représenter un lourd travail pour ces enfants en difficulté. Le comportement de l'école est un peu caricatural car les maîtres passent pour des gens froids et distants (oh mon dieu, faites que je ne sois pas comme cela!) mais ils traduisent bien du peu d'effort fait dans la construction du relationnel avec un enfant dyslexique.....
Mais le plus beau, c'est le petit carnet à la fin, car non seulement, il est gage d'optimisme pour l'avenir (la disparition du symptôme), mais en plus il permet de relativiser.
Parents et enfants concernés ou non, lisez ce livre intelligent, il amène à réfléchir...

A partir de 8 ans

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro