Cette vie ou une autre, Dan Chaon

Ed. Points Seuil, novembre 2012, traduit de l'anglais (USA) par Hélène Fournier, 381 pages, 7.6 euros

Jeu d'identités


Tenter d'écrire un résumé de ce livre serait non seulement fastidieux à cause de la complexité des personnages en présence, mais serait aussi une manœuvre malhabile au risque de "déflorer" l'intrigue. Pour une fois, la quatrième de couverture présente bien les choses!
De ces trois histoires parallèles qui se rejoignent à la fin tells des rails de train à l'horizon , les personnages ont en commun "un chaos intérieur", un passé familial douloureux. Miles consacre sa vie à chercher son jumeau Hayden "fantasque, anormal, impénétrable", Lucy quitte tout pour suivre son prof d'histoire, et Ryan magouille avec son père Jay dans des combines internet.
Ainsi, telles les pages web qui apparaissent et disparaissent en un seul clic, ces gens changent d'identité, ont des vies interchangeables.
La problématique de l'identité est au cœur de ce roman. "Avatar", "clône", Dan Chaon montre qu'un nom ne constitue pas l'être: il n'est que la façade rassurante, la preuve d'une insertion dans la société. Mais derrière? Quelle preuve a-t-on qu'il s'agit du véritable propriétaire du nom donné? L'homme est "fait de l'étoffe des étoiles": hydrogène, carbone, particules primordiales, "comme si c'était une consolation" de savoir que malgré les identités multiples pillées, l'être en soi reste le même!
Au fur et à mesure, ces personnages, sans se connaître, en arrivent à penser qu'on peut être n'importe qui si "on est capable de lâcher prise", d'oublier sa famille, ses amis, ses relations professionnelles.
Le boum d'internet favorise les images et les simulacres de personnes, mais dans son histoire, Dan Chaon pose les limites de ce jeu dangereux et jusqu'au boutiste, car c'est être un funambule amateur que de vouloir préserver son équilibre en s'appropriant l'identité d'un autre. "Eadem mutato resurgo" (je ressuscite identique à moi-même) dit Orson, le prof d'histoire, pour rassurer sa petite amie Lucy...

Facile à dire, mais au fur à mesure, chacun perd un peu de sa véritable nature, de son véritable moi, pour aboutir parfois à l'effacement total, oublié de tous. J'ai été véritablement charmée par ce roman, à la lecture facile certes favorisée par de courts chapitres, mais qui atteint des sommets dans l'analyse psychologique des personnages et dans la construction de l'intrigue, avec une fin intelligente.
Gros coup de cœur!