La 5e vague, Rick Yancey

Ed. Robert Laffont, collection R, traduit de l'anglais (USA) par Francine Deroyan, 608 pages, mai 2013, 18.5 euros.

Nous et les Autres


http://ecx.images-amazon.com/images/I/517z3qXOa6L._.jpg"La 1re Vague s'est déroulée en quelques secondes (coupure de courant).
  La 2nde Vague a duré un peu plus longtemps. Presque une journée (tsunamis/séismes).
  La 3ème Vague? Encore un peu plus longtemps - environ douze semaines - 12 semaines pour tuer (pandémie)"

La 4ème Vague, c'est le silence. En effet, comme sur les sept milliards d'humains vivant sur Terre, il ne reste qu'une poignée de survivants, le silence est le bruit dominant:
"La chose la plus effrayante demeure le silence. Le Bourdonnement a disparu. (...) La chanson mécanique. La symphonie électronique, le bourdonnement de tous ces objets et de nous tous.
Disparu.
A présent, ce que je perçois, c'est le bruit de la Terre avant que nous l'ayons conquise."

La narratrice est Cassie (Cassiopée), jeune adolescente solitaire et orpheline à la recherche de son petit frère Sammy emmené par un bus de l'armée. Cassie préfère survivre seule, car depuis le début de l'invasion et l'apparition de ravitailleurs dans le ciel, hormis le fait qu'on est sûr que les envahisseurs sont d'origine extraterrestres, force est de constater qu'on ne les a jamais vus. Alors, la rumeur de plus en plus persistante s'est répandue sur le fait que les ennemis ont l'apparence d'êtres humains.
Ne faire confiance à personne, tel est le leitmotiv qu'elle s'est donnée. Elle est forte, elle le doit pour retrouver sain et sauf Sams enfermé apparemment dans un camp militaire. Peut-on vraiment appeler les survivants les Chanceux? Ne valait-il pas mieux mourir au moment de la pandémie, lorsque le virus Ebola modifié a infesté la planète?

Cassie a désormais du mal à croire qu'elle a eu une vie avant la première Vague. Tous ses problèmes d'antan lui semblent désormais futiles et accessoires. N'empêche les souvenirs l'aident à tenir le coup et à ne pas éprouver de peur lorsqu'il lui faut appuyer sur la gâchette de son M16 pour protéger sa vie.

C'est dans ce décor apocalyptique qu'elle fait la connaissance d'Evan Walker. Blessée, elle est contrainte de rester pendant un temps à ses côtés. Néanmoins, se pose la question essentielle à ses yeux: est-ce un Chanceux, ou un Silencieux, surnom donné aux envahisseurs? Le temps passe, Cassie va mieux, et Evan se propose de l'aider dans sa quête...

"Si votre ennemi vous ressemble, comment pouvez-vous le combattre?"
Le roman est construit autour de cette interrogation. Les survivants sont en proie à un ennemi invisible et omniprésent à la fois, qui prépare une 5e vague. Mais quelle sera sa nature quand déjà il ne reste plus grand chose?
Le récit est très bien construit, haletant, sans temps mort, et les personnages font vivre l'histoire. Halte aux fioritures et aux lignes inutiles! Rick Yancey a opté pour le roman post-apocalyptique efficace et sans concession dans lequel les Autres semblent être les futurs nouveaux Terriens:
"Les Autres ont tellement d'avance sur nous que cela revient à comparer l'homme le plus idiot au chien le plus intelligent."

La 5e vague est le premier tome d'une trilogie dont le second épisode est attendu en mai 2014. L'idée est tellement efficace qu'elle a attirée non seulement les jeunes lecteurs ( young ado) mais aussi un lectorat adulte. Dès lors, on comprend mieux que les droits du livre ont été achetés par Tobey Maguire (Spiderman) pour adapter le roman au cinéma.

Le site Amazon propose de visionner 5 petits films sous forme de teaser pour comprendre le roman; voici le lien, puis cliquez sur la gauche
http://www.amazon.fr/gp/product/2221134257/ref=s9_simh_bw_p14_d0_i1?pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_s=merchandised-search-4&pf_rd_r=02CJVY8CEEV4N5605ZNF&pf_rd_t=101&pf_rd_p=395074107&pf_rd_i=301061

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro