Ecriture: MARRE DE MES OREILLES! (6)



 

CHAPITRE 6

Le grand jour



              Ca y est le grand jour est arrivé ! Je n’ai presque pas dormi de la nuit, partagée entre le sentiment étrange de vivre un événement unique et l’angoisse d’aller à l’hôpital. Pour une fois, j’ai papa et maman pour moi toute seule car papy Dany et mamie Claudine gardent mon petit frère et ma petite sœur.

Nous arrivons tous les trois tôt le matin à la clinique. Comme d’habitude, maman cache son angoisse en me parlant tout le temps, tandis que papa, se contente de me tenir fermement la main.

-       Ne t’inquiète pas, dit-il, tout va bien se passer.

Apparemment, je ne suis pas la seule à être opérée aujourd’hui, car d’autres enfants attendent comme moi avec leurs parents. Nous sommes accueillis par une infirmière qui nous conduit dans ma chambre. Il y a déjà une petite fille sur le lit à côté.

L’infirmière nous explique :

-      Lorsque le Docteur Delatour sera prêt à vous opérer, je viendrai vous chercher. Mais auparavant, il faut vous préparer. Déshabillez-vous pour enfiler cette blouse, et mettre ces chaussons. A tout à l’heure, et au moindre souci, n’hésitez pas à appuyer sur ce bouton pour m’appeler.

Tout en m’exécutant, je souris à ma voisine. Je me rends compte que ses oreilles ressemblent beaucoup aux miennes. Elle aussi me regarde avec un large sourire :

-      Bonjour. Moi c’est Marie, et toi ?

-      Héloïse.

-      Toi aussi tu vas te faire recoller les oreilles ?

J’acquiesce en silence.

-      Oh tu sais moi aussi j’ai un peu peur, mais j’en ai tellement marre de devoir les cacher et d’entendre les autres se moquer de moi que je préfère  me les faire recoller maintenant.

-      Tu as raison, moi aussi,

-      Sinon, en attendant, tu veux bien jouer à la console avec moi ?

Et, sans attendre ma réponse, elle grimpe sur mon lit. Commence alors des parties endiablées de jeux électroniques….je rigole bien avec Marie ! D’ailleurs, si Léa nous voyait, elle dirait avec sa méchanceté habituelle :

-      Tiens, Dumbo, tu ne  nous avais pas dit que tu avais une sœur jumelle !

En fait Léa, c’est une jalouse, c’est tout !