22! Marie Aude Murail

 Ed. Ecole des Loisirs, collection Mouche, mars 2008, 6.6 euros

 Dictature linguistique!


Connaissez-vous le Ministère de la Répression du V? Non, non, ne riez pas, c'est très sérieux! Prononcez la lettre honnie, et vous aurez une amende, tout cela à cause d'un chansonnier du dimanche qui a écrit un petit texte sur le descendant du Grand Duc.
Depuis, cahin-caha, tout le peuple s'y est mis, mais parfois c'est difficile de trouver des expressions synonymes pour remplacer un malheureux mot contenant un V. Ce fameux Ministère pousse même le vice à chercher "des correcteurs de la chose écrite" dont le travail consiste à réécrire les livres sans la lettre interdite.
Les années passent et Petit Duc décident de se mettre au vert. Il y rencontrent la fille du chansonnier détesté, et là c'est la révélation! Court mais très bien écrit, cette histoire joue allégrement avec les mots et les expressions de notre chère langue, le tout sur un ton décalé et joyeux. Le second degré est toujours de mise, si bien que le lecteur adopte le récit sans rechigner. Toutefois, pour apprécier toutes les nuances et les subtilités, ce roman conviendra mieux à un jeune lecteur chevronné.
En fait, pour les puristes, ce livre est la "version jeune" de La disparition de Georges Pérec, en plus abordable, mais aussi un bel hommage à notre langue comme l'a fait aussi Erik Orsenna dans La grammaire est une chanson douce.

Posts les plus consultés de ce blog

Le Gardien des choses perdues

RUE DES ALBUMS (126) Le bain de Berk, Julien Béziat

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro