Ecriture: MARRE DE MES OREILLES! (3)



 

Nouveau rendez-vous de Fragments de lecture, Ecriture vous propose de découvrir chaque semaine un récit inédit. Ce mois-ci, Marre de mes oreilles ou l'histoire d'Héloïse et ses oreilles décollées...



CHAPITRE 3

Tout problème a une solution



                                                         Lecture, histoire, récréation, calcul, cantine…le reste de la journée s’écoule paisiblement. Les activités de classe et les jeux avec Fanny me font oublier pendant un moment ma tristesse et la méchanceté de Léa. D’ailleurs, cette dernière ne s’occupe plus de moi pour l’instant, préférant jouer à l’élastique et donner des ordres à sa « cour ». En effet, à se comporter ainsi, elle me fait penser à la Reine de France entourée de ses favorites,  comme Madame Morand nous l’a appris en histoire. Telle la reine Marie Antoinette, Léa dicte ses choix et sa cour n’a pas le droit de refuser…Cependant, il arrive toujours un moment où ce maudit groupe reprend son activité préférée : se moquer des autres, et même si au bout d’un certain temps, elles finissent par se lasser, c’est toujours pénible de se sentir la tête de turc.

              Depuis les moqueries survenues à la piscine, Léa et ses sbires semblent m’avoir oubliée. Je me faisais des illusions, car, le soir, à la sortie, alors que je franchissais la grille de l’école, cette chipie crie bien fort à mon attention :

-      Ne cours pas Héloïse car sinon tu risques de t’envoler avec tes oreilles !

J’ai trop honte.

Le soir, à la maison, maman me surprend en train de me scruter devant la glace :

-      Mais bon sang Héloïse quel est ton problème ?

-      Regarde maman, pourquoi tu m’as faite avec des oreilles décollées ? Je ressemble à Dumbo l’éléphant et les filles se moquent de moi à l’école ! elles disent qu’elles sont énormes, elles ont raison… je suis affreuse !

-      C’est quoi cette bêtise ? tu es très jolie ma chérie. Tu sais, il y aura toujours des enfants qui trouveront un défaut aux autres et s’en serviront pour se moquer.

-      Oui, mais là c’est vrai, je m’en rends compte maintenant, dis-je en pleurant.

Tout doucement, maman s’approche de moi et m’entoure de ses bras. Son odeur douce et rassurante m’envahit. C’est tellement bon…tout en me faisant un câlin, elle me dit dans le creux de l’oreille :

-      Rassure-toi ma chérie, moi aussi j’ai eu le même petit problème que toi quand j’avais à peu près ton âge. Car contrairement à ce que tu penses cela arrive à beaucoup de petites filles et de petits garçons d’avoir les oreilles décollées. Lorsqu’on a commencé à se moquer de moi à l’école, mamie Claudine m’a emmenée chez un spécialiste pour me les faire recoller.

-      Recoller ? Recoller ? Tu veux dire avec de la colle ? Bizarre, bizarre, la technique !


Posts les plus consultés de ce blog

ZERO K, Don DeLillo

Le Gardien des choses perdues

Une Chance minuscule, Claudia Piñeiro