Itawapa, Xavier-Laurent Petit

 Ed. Ecole des Loisirs, janvier 2013, collection Medium, 196 pages, 14.5 euros

Au bout du monde


Itawapa, le bout du monde, perdu au cœur de la forêt amazonienne. "Sur le papier, rien n'était plus simple, c'était comme un fil qu'il suffisait de suivre. Mais dans la réalité, entre les crues, les marécages, les rapides, les hauts fonds, les pluies diluviennes et le reste, personne ne s'y serait risqué."
Et pourtant, c'est à cet endroit que la mère de Talia, Juana, s'isole souvent quelques semaines pour mener à bien ses recherches anthropologiques sur les tribus vivant dans la forêt. Or, cette fois-ci les semaines se sont transformées en mois, et le dernier mail de Juana à sa fille n'avait rien de bien rassurant. A Léopoldina, Talia n'est pas seule, son grand-père, "le Vieux", veille tant bien que mal sur elle, même s'il noie ses journées dans l'alcool et la supercherie, en faisant croire aux villageois qu'il est un voyant authentique...
Rien n'y fait, la jeune fille sent que sa mère est en danger. Accompagnée de son grand père et de l'inspecteur Agusto, elle se rend à Itawapa, bien décidée à retrouver la trace de sa génitrice. Mais celle dernière, obsédée par Ultimo, un indien insaisissable, ultime survivant d'une tribu non répertoriée, est partie suivre sa piste là où personne n'ose s'aventurer.
Le sujet exploité attire l'attention: intrigue policière, secret familial, et tout cela dans un cadre géographique hostile et insaisissable. Certes, les premières pages du roman amènent le lecteur à comprendre très vite le dénouement, cependant, on se laisse emporter par les personnages sympathiques, jamais caricaturaux, qui portent à bout de bras le récit.
"Le problème avec la réalité c'est qu'elle s'arrange toujours pour vous coincer à un moment ou à un autre", explique Talia. Ainsi, même au bout du monde, les secrets les plus inavouables ne peuvent demeurer cachés "ad vitam aeternam". Xavier-Laurent Petit part de ce postulat et réussit à entretenir le suspens jusqu'à la situation finale.
Bref, une lecture vraiment plaisante et dépaysante à la fois, hors des sentiers battus (au sens propre comme au sens figuré!)
A partir de 12 ans