Chronic City, Jonathan Letem

 Ed. de l'Olivier, janvier 2011, traduit de l'anglais (USA) par Francis Kerline, 388 pages, 23.3 euros

Quatrième dimension littéraire


Ce roman aurait pu s'appeler "légendes urbaines" tellement il fourmille d'anecdotes avérées ou non sur Big Apple. Chronic est surtout le nom de l'herbe fumée par le narrateur Chase, acteur des années 80, vivant de ses royalties et traînant dans les soirées mondaines, et son ami, Perkus Tooth, ancien critique sur le retour, excentrique et surtout parano.
 Sur fond, "on ne nous dit rien,on nous cache tout", ils passent leurs nuits dans des dialogues délirants sur le vécu de New York, et théorisent sur des "queues de poire". Peu à peu, "l'œil du cyclone" Perkus en vient à douter de la véritable réalité de la ville. Et s'ils étaient tous des avatars de Yet Another World, logiciel révolutionnaire mettant en scène une ville parallèle dont les habitants sont en quête du mystérieux chaldron, objet étrange capable de "générer un champ d'amour assez vaste pour y enclore nos peurs?"
Bon c'est sûr, ça paraît compliqué, mais en y consacrant une lecture attentive, ce roman est un bijou de la fiction. Une multitude de mondes parallèles viennent se mélanger à la réalité. On y croise un tigre errant, un fjord urbain, un brouillard persistant cachant le sommet des gratte-ciels, ou une odeur écœurante de chocolat.
Même les personnages semblent être issus d'une réalité "underground": Perkus à l'oeil fou,un chien à trois pattes, Oona qui a une grosse tête et un petit corps, Georgina, affublée d'un cou d'autruche, et enfin le narrateur, véritable ombre qui se dit lui-même "acteur bidon par excellence. Un couac dans la fiction de la ville."Ainsi, la vie est un artifice et "Manhattan est un simulacre", tout cela sous le regard lointain de la fiancée de Chase, astronaute coincée en orbite, en train de se "dissoudre" dans le vide intersidéral.
Les associations d'idées sont surprenantes, la trame est ingénieuse, et les personnages en quête d'une réalité qui leur échappe tout le temps. Chronic City est le récit d'une amitié, mais aussi de la formidable puissance des illusions . Finalement le personnage central, au fil des pages, est la ville de New York, hantée par un monstre mécanique, et dont le secret de sa réalité ou de sa virtualité "se protège lui-même."
 Ce livre a besoin d'une lecture exigeante mais qui au bout du compte se révèle très intéressante et innovante aussi bien sur le fond que sur la forme.