P'tit Cousu: la parade des monstres (tome1), Guy Bass

 Ed. Bayard Jeunesse, traduit de l'anglais par Marie-Hélène Delval, illustrations de Pete Williamson, mars 2013, 187 pages, 11.5 euros

Enfer et damnation!

"P'tit Cousu était la première création du professeur. Cet étrange on-ne-sait-quoi, d'allure vaguement humaine, était fait de bric et de broc. Un patchwork de pièces cousues formait sa tête ronde et chauve, aux yeux dépareillés: une perle noire lui tenait lieu d'œil gauche, tandis que le droit, large d'un bleu de glacier, semblait luire dans les recoins les plus obscurs du château."
Or, cette créature a depuis longtemps été oubliée par son créateur, le professeur Erasmus, qui, au fil du temps, s'est transformé en savant fou. Du coup, dans l'ombre du château de Grottegroin, il s'assure que ses frères et sœurs de misère ne deviennent pas violents en leur procurant des antidotes faisant d'eux des "presque vivants" doux comme des agneaux.
Mais, dans la ville de Nublin Grublen, "les créatures qui n'étaient pas humaines" sont convoitées. En effet, Montremonstres, le directeur d'un cabinet "d'épouvantables curiosités" n'arrive plus à attirer la foule avec son Docteur Contorsion, sa Madame Moustache et ses Jumeaux Sans Dessus-Dessous. La seule solution serait de se renouveler en proposant "des monstres un peu plus monstrueux", alors P'tit Cousu et ses copains sont une aubaine pour ce monsieur sans scrupules!
De plus, P'tit Cousu en a marre d'être oublié. Son cher maître ne le voit même plus. Et si Montremonstres avait raison? En partant avec lui, il deviendrait "un être inoubliable", "une star"! Sauf que le charlatan a une idée beaucoup plus sombre derrière la tête...
Au delà de l'intrigue, ce roman est mis en valeur par une traduction de qualité (il faut le souligner) et des illustrations à la manière de Tim Burton. Ainsi, est mis en évidence l'art de l'oxymore tels "merveilleux hideux jeune ami" ou "crème apaisante contre les férocités"...
Les rôles sont inversés: les méchants ne sont pas ceux qu'on croit, balayant les préjugés sur l'apparence. Dès lors, les thèmes comme l'amitié, la solidarité et l'honnêteté deviennent des valeurs alors que le contexte de départ en est l'antithèse.
P'tit Cousu est l'archétype même de l'enfant qui demande simplement un peu d'attention, un peu de chaleur humaine (pour une créature censée faire peur, c'est un comble!), bref il incarne le petit héros attachant, né comme la créature de Frankenstein, mais qui est doué de raison.
Un vrai coup de cœur jeunesse à partir de 8 ans