Accéder au contenu principal

Le démon, Hubert Selby Junior

 Ed. 10/18, trad. de l'anglais (USA) par Marc Gibot, Ed 10/18, première diffusion en 1984, 350 pages, 7.5 euros

Claque littéraire!

 

Harry White a tout pour réussir: du bagout, du sex appeal, un sens inné des affaires dans sa spécialité, et un égocentrisme qu'il entretient jalousement. Fils unique chéri de ses parents chez lesquels il vit encore, il passe son temps entre le boulot, ses amis, et son passe-temps préféré: "chasser et baiser" des femmes mariées. Eh oui, Harry le Baiseur est un érotomane qui s'assume et qui voit dans la multiplication des conquêtes le moyen de relâcher la tension et l'anxiété qui assaillent ses tripes!
Un jour pourtant, une fille retient son attention. Linda incarne "la Dame au sourire"; il voit en elle ce que son chef demande de lui s'il veut gravir les marches de la réussite:une vie de famille bien rangée, être un bon mari et un bon père. Très amoureux, ils se marient, achètent une maison, deviennent parents sauf que...
... Sauf que Harry reprend ses anciennes habitudes sans vraiment savoir pourquoi: "il sentit une boule se former dans son estomac, une petite boule, et il eut subitement la gorge sèche, et il sentit qu'un changement se faisait en lui, intérieurement et extérieurement." Ainsi, il recommence à chasser et consommer de manière frénétique, et se rend compte que cette pratique le libère:
"Bien entendu, il ne baisait pas une fille tous les vendredis, mais c'était sans importance. Ce qui était important, c'était que cette routine, ce petit jeu l'eussent libéré de son obsession, et qu'il put se consacrer à son travail et faire face aux responsabilités que sa situation impliquait."
En fait, Harry souffre. Il souffre de voir Linda pâtir de ses changements d'humeurs, il souffre de ne plus pouvoir maîtriser ses pulsions comme il veut. Il décide donc d'assumer non pas par plaisir, mais parce qu'il ne veut pas devenir fou. Commence alors une descente aux enfers afin de calmer la vague d'insatisfaction qui l'envahit de manière régulière. Mais, se trouvant très vite au fond de l'abîme, dans un quartier "puant et dégueulasse" en train de "baiser une pocharde en chaleur", risquant à chaque fois de contracter une maladie vénérienne, Harry décide de trouver très vite un substitut au sexe: le vol, puis...
"ravaler et refouler son démon sans jamais reconnaître son existence" telle est la vie d'Harry White. Il se fout de la morale généralement admise, mais c'est la lutte permanente avec son éthique personnelle, ainsi que l'incapacité de rendre heureux ses proches de manière durable qui le hantent. Peu à peu, il se sent dépasser par le démon qui est en lui...
L'auteur va droit au but, sans fioriture, adaptant le rythme de ses phrases et sa typographie en fonction de l'action qu'il décrit. Et le résultat témoigne d'une absolue maîtrise du procédé littéraire utilisé pour écrire l'histoire d'un homme en proie à un démon incurable, en lutte perpétuelle contre lui-même.
Magistral.

Posts les plus consultés de ce blog

Birthday Girl, Haruki Murakami

La nouvelle, parue une première fois en 2008 dans le recueil Saules aveugles, femme endormie (Belfond, traduction Hélène Morita) raconte l'étrange anniversaire de la narratrice, le jour de ses vingt ans.

Vingt ans, c'est un cap, c'est le basculement vers l'âge adulte, la fin de l'adolescence. La narratrice l'a bien compris, et pour éviter de trop penser, elle a décidé de faire de son jour d'anniversaire un jour comme les autres. Au lieu de prendre une journée de congé, elle préfère effectuer son travail de serveuse, comme les autres jours de l'année.
Dans le restaurant italien où elle travaille, elle fait maintenant partie des murs, et elle sait comment faire pour ne pas attirer les foudres de son patron. L'ambiance n'est pas des plus géniales, mais au moins on la laisse tranquille ; n'empêche il y flotte comme une atmosphère empreinte d'étrangeté, symbolisée par celle qui trône à la caisse :
"On murmurait qu'elle siégeait là san…

L'Eté de Katya, Trevanian

Récit d'un amour malheureux durant le dernier été avant la Grande Guerre, L'été de Katya est aussi un thriller psychologique qui amène inexorablement le lecteur vers un épilogue dramatique. Jean-Marc Montjean est revenu sur Salies, petit village du Pays Basque d'où il est originaire, après avoir fait ses armes à Paris en tant que médecin. Il assiste le docteur Gros, figure locale et coureur patenté. A Salies tout le monde se connaît, et les rumeurs vont toujours bon train. Depuis quelques temps, la famille Treville est venue emménager à Etcheverria, une propriété quasiment à l'abandon. On sait peu de choses d'eux sinon qu'ils sont très discrets.
"Ce premier coup d’œil, par-dessous mon canotier, fut distrait et rapide, et je replongeai dans mes pensées. Sauf que, presque immédiatement, mon regard fut de nouveau attiré."
Lors d'un après midi à révasser, Jean-Marc croise une ravissante jeune fille qui lui demande de l'aide : son frère est tombé en…

Heather, par dessus-tout, Matthew Weiner

Ed. Gallimard, novembre 2017, collection Du Monde Entier,  traduit de l'anglais (USA) par Céline Leroy, 144 pages, 14.50 €
Titre original : Heather, the totality


Le créateur de la série culte Mad Men raconte dans ce premier roman toute la difficulté de la parentalité masculine dans une Amérique où les rapports de classes se creusent inexorablement.

Depuis la naissance de leur fille Heather, la vie de Mark est un long combat silencieux pour préserver sa place au sein de la famille qu'il a fondée avec Karen. Pour cette dernière, Heather est devenue le centre de tout, au point de mettre de côté sa vie d'épouse.
"En fait, à la seconde où sa fille était née, Karen avait su qu'elle lui consacrerait tout son temps et toute son attention, et ce aussi longtemps qu'elle le pourrait". Elle veut être une mère parfaite, et à défaut d'avoir des amies, veut que les autres femmes à la sortie de l'école la ressentent comme telle. Chacun de leur côté, leur existence …